Concert Termanology / Reks / Statik Selektah (Aout 2009)

2 08 2009

Termanology – How We Rock  

Termanology – So Amazing     

Termanology – In The Streets   

Reks – Say Goodnight                 

Reks – All In One (5 Mics)     

Reks – Hennessy                          





M.O.P – Foundation (2009)

29 06 2009

 

Les gueulards sont de retour! 

M.O.P. c’est un duo agressif qui ne fait pas dans le détail depuis leur création au début des années 90, mais M.O.P. c’est aussi une malédiction qui les a fait taire pendant trop longtemps… On voyait déjà un avenir brillant pour eux et pour nos oreilles au sein de l’écurie Roc-A-Fella si ce n’est que d’instables relations avec les dirigeants (Dame Dash/Jay-Z) ont poussé leur décision à sortir par la grande porte. On les voyait alors renaître de leur cendre en 2005 sur G-Unit Records alors en plein boom, mais la encore la liste des priorités ne présentait aucune trace de leurs initiales. Triste sort pour un groupe à l’image pourtant forte et significatif d’un rap cru. Voué au silence après leur album « Warriorz », Lil’ Fame et Billy Danze verront le reste des années 2000 sous le signe des mixtapes, compilations déterrant des inédits ou encore un opus de remix rock de leurs morceaux. Libéré des contraintes artistiques du label de 50 Cent, ils se décident finalement de dévoiler leur véritable nouvel album sous E1 Music (anciennement Koch pour ceux qui ne sont pas encore informés). Lire la suite »





Reks – More Grey Hairs (2009)

7 03 2009

Vous n’avez pas été rassasié de son excellent « Grey Hairs » l’an passé? Et bien le maître de cérémonie de Boston nous lâche une alternative à son précédent solo avec une suite qui n’en est pas vraiment une, mais qui s’inscrit plus comme un complément à ce dernier exclusivement disponible sur les plateformes d’Itunes. Dans une époque où il se fait plutôt rare de dénicher de talentueux rookies qui confirment leur statut sur long format, il est donc d’autant plus satisfaisant pour nous d’entendre cette seconde couche proposée par Reks. Les studios ShowOff, avec à sa tête Statik Selektah, ont bien sûr déniché les fonds de tiroirs qui n’ont pas été retenus sur le précédent, mais ont aussi rajouté quelques inédits ou encore misé sur ce remix de « Money On The Ave » avec Termanology. Lire la suite »





Big Shug – Other Side Of The Game (2008)

15 11 2008

On continue de parcourir les dernières nouveautés en provenance de la productive ville de Boston avec le vétéran Big Shug. Lui qui avait mis un temps fou à dévoiler son premier projet solo semble désormais incontrôlable et enchaîne les sorties. Après nous avoir mis une bonne grosse claque de forain avec « Street Champ » l’an passé, il est déjà de retour et vous vous en doutez bien qu’on s’est empressé d’écouter ça. Aux commandes, DJ Premier et MoSS assurent de nouveau à eux deux l’essentiel de l’album avec une musicalité mélodieusement froide, afin de servir du mieux que possible l’univers goudronné de Big Shug. Une mère absente, un père alcoolique, élevé avec comme seules règles celles de la rue, sa mentalité d’acier qu’il s’est forgé, ses écrits et sa voix rocailleuse n’en retranscrivent pas moins encore et toujours cette authenticité qui fait de lui l’un des rappeurs les plus respectés de l’underground. Lire la suite »





Statik Selektah – Stick To The Script (2008)

4 11 2008

On continue sur notre lancée des albums de producteurs sortis récemment avec celui qui ne cesse de prendre du gallon, le DJ/Prodo venu importer sa ‘Boston touch’ qui va par le nom de Statik Selektah. La première fois que l’on avait prononcé son nom sur Rap2k c’était en 2005 par l’intermédiaire de la mixtape « The Empire Strikes Back » qu’il avait réalisé en collaboration avec le crew G-Unit. Installé depuis au sein même de la Mecque du Hip Hop qu’est New-York, il a pu imposer et mettre son blaze sur toutes les lèvres avec un premier ouvrage de bonne facture. « Spell My Name Right (The Album) » (du nom de l’une de ses premières tapes) sorti sous sa propre structure (Show Off Records) et rassemblant des artistes venus de toutes parts, avait de quoi nous promettre une suite. C’est désormais chose faite ! Pas de temps à perdre, après avoir réalisé quasi intégralement l’album de Reks (qui est d’ailleurs l’un des plus intéressants qu’on ait pu entendre cette année) et avoir dirigé artistiquement celui de son homie Termanology, il remet ça sur « Stick 2 The Script » avec 15 pistes combinant un panel d’artistes toujours aussi excitant sur le papier. Lire la suite »





Termanology – Politics As Usual (2008)

5 09 2008

En provenance du Massachusetts, le rappeur Termanology, avec tous les petits projets et mixtapes de bonnes factures lâchées à droite et à gauche, faisait déjà figure de leader of the new school selon The Source et bon nombres d’auditeurs. Là où on peinait à voir venir le concret des Saigon, Papoose et compagnie, Termanology lui préférait croquer la big apple avec un premier album solo bien réel. La faute de ce remue ménage, une production magique que lui sert DJ Premier et qui lui permet d’exploiter sa fraîcheur lyricale sur « Watch How It Go Down » (qu’on retrouve sur cette trackliste finale). Un préambule qui va vite attirer les regards des gens dès lors qu’on sait que la moitié de GangStarr a travaillé et s’intéresse à lui. Pour lui c’est simple, ayant grandi avec la scène californienne, mais aussi le son brut de New York dans les oreilles, il voudrait forcément reproduire cette alchimie et travailler avec des beatmakers légendaires pour son album, peu importe le prix à payer. La fait d’être un proche de Krumbsnatcha lui a déjà permis d’approcher DJ Premier, la suite des contacts devraient faire effet boule de neige. Et a en lire sur le papier la trackliste finale, le résultat semble être à la hauteur de ses attentes, une sorte de « Illmatic » (Nas) ou de « Criminal » (Scientifik) version 2008, tant les invités sont prestigieux. Reste plus qu’à écouter et à juger cette impressionnante formation sur ces 13 pistes. Lire la suite »





Reks – Grey Hairs (2008)

7 08 2008

Remember the name: Reks. La sensation underground 2008 n’est pour une fois pas en provenance de la Big Apple, il faut aller chercher un peu plus haut du côté de Boston pour y dénicher l’album qui pour le moment a le plus retenu notre attention. Son premier album « Along Came The Chosen » (Brick/Landspeed Records) lui avait valu en 2001 un très bon succès d’estime, mais depuis tout ce temps le MC s’était fait discret. Jusqu’à ces deux dernières années, bien décidé à faire un comeback fulgurant, qu’il a passé à construire ce deuxième projet dans des studios new-yorkais et Floridiens. Loin d’être un novice qui débarque de nulle part, appartenant au cercle solidaire des originaires du Massachusetts (Big Shug, Termanology, Krumbsnatcha,…), c’est désormais sous l’aile entière de Statik Selektah que Reks revient à la charge sur « Grey Hairs ». Lire la suite »