Brother Ali – Us (2009)

16 09 2009

 

Quand on dit que le Hip Hop n’a pas de couleur ce n’est pas toujours pour faire une morale gnan gnante et simpliste. Pour Brother Ali elle a un sens bien précis. La pochette noire et blanche de son nouvel album « US » n’est pas non plus anodine. S’il y en a encore qui ne le connaîtrait pas, ce rappeur débarqué de fin fond du Minnesota est atteint d’albinisme. Une maladie génétique mal comprise, mal vu par certains écervelés. Pour l’anecdote, les albinos sont même persécuté dans quelques pays africains par des sorciers qui se servent de leur corps pour créer des potions soi disante guérisseuses. Inutile de vous raconter que, même dans une démocratie comme les Etats-Unis, toute sa vie il a dû essuyer des critiques, des discriminations et autres revers de toutes parts à cause de sa pigmentation trop pâle. Les évènements de son vécu ont forgé le moral et les textes de ce rappeur d’exception, et c’est pour ces raisons qu’on est souvent obligé de raconter son passé, son statut, afin de mieux comprendre ses albums tous aussi intelligents et bien ficelés les uns que les autres. Peu importe sa couleur, de savoir qu’il est blanc ou noir quelle importance, sa musique est bonne et c’est bien la seule chose qu’on est en droit de connaître. 

Lire le reste de cette entrée »