Reks – More Grey Hairs (2009)

7 03 2009

Vous n’avez pas été rassasié de son excellent « Grey Hairs » l’an passé? Et bien le maître de cérémonie de Boston nous lâche une alternative à son précédent solo avec une suite qui n’en est pas vraiment une, mais qui s’inscrit plus comme un complément à ce dernier exclusivement disponible sur les plateformes d’Itunes. Dans une époque où il se fait plutôt rare de dénicher de talentueux rookies qui confirment leur statut sur long format, il est donc d’autant plus satisfaisant pour nous d’entendre cette seconde couche proposée par Reks. Les studios ShowOff, avec à sa tête Statik Selektah, ont bien sûr déniché les fonds de tiroirs qui n’ont pas été retenus sur le précédent, mais ont aussi rajouté quelques inédits ou encore misé sur ce remix de « Money On The Ave » avec Termanology. Lire le reste de cette entrée »





EPMD – We Mean Business (2008)

23 01 2009

Les dollars vont pâlir… Les précurseurs du Business dans le Hip Hop nous font leur deuxième gros come-back de leur carrière avec au bout un septième et très attendu nouveau projet. Cela faisait déjà presque dix ans que le silence radio régnait entre les deux rappeurs, privilégiant leur chemin en solitaire, mais après une réunion convaincante en 2006 lors du festival Rock The Bell à New-York, l’alchimie et la ferveur du public étaient telles qu’ils se devaient de retravailler ensemble. EPMD est toute une institution dans l’histoire du Hip Hop ; les travaux d’Erick Sermon et de son scrupuleux acolyte Parrish Smith, alias PM, principalement à base Dde lourds samples funky et Rock, ont apporté et laissé de grosses séquelles dans la tête d’une génération qui était jusqu’alors élevée sur des supports beaucoup moins traumatisant. Le Hip Hop moderne s’est donc construit avec eux. Les années se sont écoulées, si le Green Eyed Bandit a néanmoins consolidé son avenir avec son crédit de producteur et une carrière solo efficace, on ne peut pas en dire autant de PMD qui n’a jamais su rehausser la barre de ses débuts pour peu à peu s’effacer. Avec ce disque, l’objectif et l’ambition des deux natifs de Long Island restent inchangés (quid de leur complicité au micro?). « We Mean Business », dernier chapitre de la saga EPMD ? Lire le reste de cette entrée »





Statik Selektah – Stick To The Script (2008)

4 11 2008

On continue sur notre lancée des albums de producteurs sortis récemment avec celui qui ne cesse de prendre du gallon, le DJ/Prodo venu importer sa ‘Boston touch’ qui va par le nom de Statik Selektah. La première fois que l’on avait prononcé son nom sur Rap2k c’était en 2005 par l’intermédiaire de la mixtape « The Empire Strikes Back » qu’il avait réalisé en collaboration avec le crew G-Unit. Installé depuis au sein même de la Mecque du Hip Hop qu’est New-York, il a pu imposer et mettre son blaze sur toutes les lèvres avec un premier ouvrage de bonne facture. « Spell My Name Right (The Album) » (du nom de l’une de ses premières tapes) sorti sous sa propre structure (Show Off Records) et rassemblant des artistes venus de toutes parts, avait de quoi nous promettre une suite. C’est désormais chose faite ! Pas de temps à perdre, après avoir réalisé quasi intégralement l’album de Reks (qui est d’ailleurs l’un des plus intéressants qu’on ait pu entendre cette année) et avoir dirigé artistiquement celui de son homie Termanology, il remet ça sur « Stick 2 The Script » avec 15 pistes combinant un panel d’artistes toujours aussi excitant sur le papier. Lire le reste de cette entrée »





Reks – Grey Hairs (2008)

7 08 2008

Remember the name: Reks. La sensation underground 2008 n’est pour une fois pas en provenance de la Big Apple, il faut aller chercher un peu plus haut du côté de Boston pour y dénicher l’album qui pour le moment a le plus retenu notre attention. Son premier album « Along Came The Chosen » (Brick/Landspeed Records) lui avait valu en 2001 un très bon succès d’estime, mais depuis tout ce temps le MC s’était fait discret. Jusqu’à ces deux dernières années, bien décidé à faire un comeback fulgurant, qu’il a passé à construire ce deuxième projet dans des studios new-yorkais et Floridiens. Loin d’être un novice qui débarque de nulle part, appartenant au cercle solidaire des originaires du Massachusetts (Big Shug, Termanology, Krumbsnatcha,…), c’est désormais sous l’aile entière de Statik Selektah que Reks revient à la charge sur « Grey Hairs ». Lire le reste de cette entrée »