Marco Polo & Ruste Juxx – The Exxecution (2010)

8 04 2010

 Après vous conseiller l’exposition Crime et Châtiment actuellement au musée d’Orsay à Paris, dans la même thématique meurtrière je ne pourrais que vous inviter à vous pencher sur l’album commun entre Ruste Juxx et le producteur canadien Marco Polo. L’annonce était prometteuse et le résultat n’a pas faillis à nos prévisions, ‘The Exxecution’ coupe les têtes des faux Mc’s et revient à un Hip Hop 100% street. Suivant le ‘Double Barrel’ avec Torae que j’avais déjà bien apprécié, le canadien Polo a trouvé un client encore plus percutant pour jouer les bourreaux et pour trancher en deux ses conceptions. Qu’on ne s’y méprenne pas, l’album n’a artistiquement rien d’horrorcore dans le sens où pourrait laisser le supposer la cover avec cette coulée d’hémoglobine. Il s’agit juste d’une succession de beats solides comme le béton et tranchant comme une lame de guillotine sur lesquels vient poser un rappeur enragé qui n’a jamais eu autant les moyens de l’ouvrir qu’avec ce projet alors il nous donne la couleur dès le départ. Du Hip Hop brut de pomme qui a sa place dans les bonnes sorties de ce début d’année. Lire le reste de cette entrée »





Cunninlynguists – Strange Journey Volume 2 (2009)

22 10 2009

 

Et c’est repartis! On reprend la route dans le van des Cunninlynguists pour ce deuxième volume des Strange Journey. Un voyage sensoriel qui se veut comme à chaque fois unique et dépaysant avec ce magicien de la production qu’est Kno. Deacon The Villain et Natti n’ont qu’à suivre les douces mélodies de leur chauffeur, s’associer à quelques auto-stoppeurs rencontrés dans tous le pays et nous faire vibrer par des histoires en tout genre. De leur Kentucky on fait un passage rapide par la Mecque du Hip Hop. Sean Price en plein entraînement de boxe pour son prochain solo fou un violent uppercut dans le beat de [i] »Streets »[/i] auquel vient s’ajouter Natti, et Poison Pen (le protégé d’Immortal Technique) qui joue dans la catégorie poids mouche face aux deux premiers. Lire le reste de cette entrée »





L.E.G.A.C.Y – Suicide Music (2009)

28 09 2009

  Ses derniers temps le collectif de la North Carolina, Justus League, traîne salement la patte au niveau de sa discographie. La colonne vertébrale que sont les Little Brother reste paralysé depuis « Getback » et ne semble, selon les principaux intéressés, pas prêt de revenir en studio sous cette même bannière avant une longue pause. Parti chacun de leur côté pour continuer en solo, Big Pooh vient dernièrement de sortir un énigmatique street album « Delightful Bars » sous quatre versions différentes alors que Phonte lui, semble bien mieux s’épanouir en poussant la chansonnette au sein des Foreign Exchange et en collaborant avec Zo! pour un délire 80’s. 9th Wonder quant à lui continue son bonhomme de chemin en fusionnant avec d’autres artistes et en produisant à droite à gauche même si 2009 aura été une quasi année fantôme pour lui. Sans jamais vraiment sortir de l’ombre causé par ces trois piliers, les autres rappeurs qui gravitent autour d’eux ont bien du mal à se faire entendre même lorsqu’ils arrivent à enregistrer et boucler leur propre solo. C’est le cas pour L.E.G.A.C.Y. qui a débarqué avec ses pensées noires dans son bon premier opus « Project Mayhem », dont la production était soignée par Khrysis et 9h Wonder, et qui n’a malheureusement pas pu plus explosé que ça. Le déclic n’a pas eu lieu malgré l’univers mystérieux dégagé par ce rappeur dont les influences vont de Rakim, Kurt Cobain et aussi du rock psychédélique de Jim Morrison dont il arbore fièrement le portrait sur son tee-shirt. Obstiné à nous sensibiliser à ses textes, il persévère quatre ans plus tard en plaçant avant cet été son deuxième album dans les bacs. Lire le reste de cette entrée »





Marco Polo & Torae – Double Barrel (2009)

31 05 2009

 

Impossible de ne pas s’en rendre mais la tendance actuelle dans le Hip Hop serait de faire des albums en commun, d’associer le talent de deux artistes le long d’un album entier. Je ne parle pas de ses hypothétiques collaborations qui circule sur Internet mais qui ne vois ou ne verrons quasiment jamais le jour (Nas/Damien Marley, Eminem/50 Cent, Nas/Dr. Dre, Tragedy Khadafi/Raekwon, sans oublier l’utopique triplette Scarface/Nas/Ice Cube). Non le je parle de concret, de rappeurs qui se partage réellement le micro pour se donner la réplique. KRS One et Buckshot sont dans les starting block pour nous le partager, Chubb Rock & Wordsmith pareil, Ghostface Killah & MF Doom si tout va bien… Autre recette efficace, celle qui retourne au source du Hip Hop, réunir un MC et un producteur. Statik Selektah a un temps soit peu raviver l’énergie de Saigon, DJ Quik & Kurupt réveillent la Westcoast, Buckshot & 9th Wonder ont doublé a mise, le DJ japonais Honda et Problemz ont suivi ce schéma. C’est sur même principe qu’on découvre récemment dans les bacs « Double Barrel », que les discrets Marco Polo & Torae nous ont concocté pour l’amour du Hip Hop. Lire le reste de cette entrée »





Black Milk – Tronic (2008)

15 10 2008

C’est sans nul doute la plus forte progression qu’on ait pu voir dans le Hip Hop ces dernières années. Encore inconnu du grand public il y a à peine deux ans, le jeune producteur/rappeur de Détroit Black Milk s’est forgé une énorme réputation dans le milieu, à tel point que tout le monde souhaite une de ses créations pour son projet. En gros, c’est le producteur le plus hype du moment. « Popular Demand » portait bien son nom : tout le monde souhaitait le voir concrétiser avec un véritable premier album solo et non sur de simples (free)mixtapes. C’était désormais chose faite et la satisfaction du public était plus qu’encourageante et motivante pour la suite de sa carrière. S’en ait suivi deux street opus ; l’un avec son homie Fat Ray (« The Set Up »), et l’autre avec le prochain phénomène d’aftermath Bishop Lamont (« Caltroit »), sans compter sa large participation à l’album de Guilty Simpson. Lancé dans une productivité incommensurable, Curtis Cross a ressorti en cette fin d’année sa MPC 2000 AKAI pour ses propres intentions, et compte bien avec ce nouvel album solo « Tronic » (Fat Beats Records) enfoncer définitivement le clou d’un succès mérité. Lire le reste de cette entrée »





Heltah Skeltah – D.I.R.T. (Da Incredible Rap Team) (2008)

26 09 2008

On a tous remarqué que la sensation cinématographique du moment était de remettre au goût du jour des anciens Comics, de leur redonner une seconde vie et en mettre plein les yeux avec la technologie actuelle. Prenez cette mode, mettez-la dans un shaker et ajoutez-y cette stupidité que certains pensent en prononçant l’expression « Hip-Hop Is Dead ». Secouez le tout bien fort… encore un peu… POUF! (nuage de fumée)… Apparaissent soudainement deux énergumènes que les New-Yorkais connaissent bien, mais qui n’avaient plus collaboré ensemble depuis bien longtemps. Ruck (en rouge) & Rock (en noir avec ses griffes à la Wolverine), tous deux vêtus en super-héros, se réunissent après 10 ans pile poil d’interruption pour reformer l’incroyable équipe que sont les Heltah Skeltah afin de confirmer que le rap eastcoast est lui bel et bien toujours présent et en grande forme. Lire le reste de cette entrée »





Big Shug – Street Champ (2007)

15 09 2007

C’est dans la catégorie poids lourd de votre disquaire que vous retrouverez certainement ce nouvel album de Big Shug, membre de la Gangstarr Foundation pour ceux qui ne le sauraient pas encore. Après le mitigé Who’s Hard, ce second essai intitulé fièrement Street Champ nous montre que Big Shug revient plus sûr que jamais, les points serrés et les poumons gonflés à bloc pour enfoncer les portes du Hip Hop. Pour cela, l’homme à la voix rocailleuse s’est allié au talentueux producteur canadien MoSS pour réaliser la majorité de son produit brut. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que leur combinaison fonctionne bien. Des gros sons tantôt puissants (le plus souvent à base de gros riffs de guitares), tantôt nostalgiques finement pimentés de samples Soul efficaces et bien adaptés comme sur « What You Gonna Do« . Lire le reste de cette entrée »