The Black Keys – Blakroc (2009)

16 11 2009

 Blakroc est le projet expérimental de cette fin d’année et on le doit en partie à Damon Dash. Non non vous ne rêvez pas, c’est bien le co-fondateur du Roc-A-Fella qui supervise cet album de rencontre entre le Rock et le Rap. Tellement fasciné par l’univers musicale du groupe The Black Keys (Dan Auerbach & Patrick Carney), il a voulu que son associé Jim Jones (Splash Records) collabore avec ce duo surdoué de l’Ohio. Une rencontre et une ambiance tellement magique que le simple featuring s’est vite transformé en un long format invitant d’autres rappeurs fascinés par l’idée. A l’image de Mos Def qui s’est carrément incrusté dans une session. Mais attention! Le choix des artistes reste raffiné. Évidemment pour rester crédible il fallait marquer le coup avec des noms qui en imposent, sans oublier que tout le monde n’a pas le charisme pour côtoyer des productions suintant grosses basses et superbes riffs de guitare. Lire le reste de cette entrée »





Nas – Greatest Hits (2007)

13 11 2008

Dur de résumer les 10 ans de carrière d’un très grand artiste en 15 morceaux. Pourtant c’est toujours la même rengaine avec les maisons de disque : dès qu’ils sentent que le vent tourner un peu, elles se voient l’envie de remettre en valeur, ou de se remplir leur compte en banque (chacun voit ça comme il veut), avec les meilleurs morceaux que le rappeur à pu sortir chez eux. Compilation plutôt futile lorsqu’il s’agit d’un MC comme Nas, pour qui chacun sait que ses propres albums solos est un évènement à posséder. Cela dit, Columbia aurait très bien pu composer un best-of commercialisé mondialement à la va-vite depuis belle lurette, mais s’ils ont attendu près de 14 ans avant de le faire, ce n’est pas pour rien. Le véritable tournant, c’est cette signature sur le label Def Jam. Un ‘nouveau départ’ important pour l’artiste surtout lorsqu’on sait qu’il est désormais sous l’oeil directeur et attentif de son ancien rival au trône de New-York, je parle bien entendu de Jay-Z. Une guéguerre belle et bien enterrée depuis ce fameux concert au Madison Square Garden, ce qui a donné suite l’année suivante à l’historique (mais pas si extraordinaire) première collaboration entre les deux protagonistes sur le mafieux « Black Republican« , présent sur le premier opus de Nasir Jones estampillé Def Jam, le controversé Hip Hop Is Dead. Lire le reste de cette entrée »





Statik Selektah – Stick To The Script (2008)

4 11 2008

On continue sur notre lancée des albums de producteurs sortis récemment avec celui qui ne cesse de prendre du gallon, le DJ/Prodo venu importer sa ‘Boston touch’ qui va par le nom de Statik Selektah. La première fois que l’on avait prononcé son nom sur Rap2k c’était en 2005 par l’intermédiaire de la mixtape « The Empire Strikes Back » qu’il avait réalisé en collaboration avec le crew G-Unit. Installé depuis au sein même de la Mecque du Hip Hop qu’est New-York, il a pu imposer et mettre son blaze sur toutes les lèvres avec un premier ouvrage de bonne facture. « Spell My Name Right (The Album) » (du nom de l’une de ses premières tapes) sorti sous sa propre structure (Show Off Records) et rassemblant des artistes venus de toutes parts, avait de quoi nous promettre une suite. C’est désormais chose faite ! Pas de temps à perdre, après avoir réalisé quasi intégralement l’album de Reks (qui est d’ailleurs l’un des plus intéressants qu’on ait pu entendre cette année) et avoir dirigé artistiquement celui de son homie Termanology, il remet ça sur « Stick 2 The Script » avec 15 pistes combinant un panel d’artistes toujours aussi excitant sur le papier. Lire le reste de cette entrée »





Black Sheep – A Wolf In Sheep’s Clothing (1991)

7 03 2008

Lorsqu’on cite les Native Tongues, les premiers noms à être cités sont toujours les mêmes ; De La Soul, A Tribe Called Quest et bien sûr les Jungle Brothers, mais le duo Black Sheep introduit par DJ Red Alert est bien souvent mis à l’écart. Un oublie malheureux et inconscient, comme on en a beaucoup d’autre et dont on ne connait pas réellement la raison. Bien évidemment, les premiers cités sont ceux qui ont été les piliers de ce posse, puis il s’est vite agrandi en intégrant avec les années de talentueux rappeurs ayant ce même état d’esprit positif, décalé et tout aussi revendicateur à la fois. Un mouvement qui a bercé, influencé de nombreuses personnes et qui a marqué par son ambiance laid back orienté jazzy la période que l’on nomme aujourd’hui la old school. Avec ‘A Wolf In Sheep’s Clothing’, Dres et Mista Lawnge n’ont pourtant rien a envié aux autres. Leur créativité débordante et leur humour délirant ont fait de ce premier album, l’un des plus marquant de cette ère.

Lire le reste de cette entrée »





Black Moon – War Zone (Revisited) (1999/2005)

12 07 2006

Après nous avoir fait vibrer au son de ses nombreux albums de qualité ces derniers temps, le label Duck Down Records nous ramène à l’aube du nouveau millénaire, plus précisemment en 1999, en rééditant un album qui marqua l’histoire du Hip Hop. Composé des trois soldats Buckshot (le leader), DJ Evil Dee (le producteur) et de 5 Ft. Accelerator (l’autre rappeur), le groupe en question porte le nom de Black Moon.

Une entrée sur scène en 1993 (avec ‘Enta Da Stage’), année phare du rap américain, leur avait valu une large reconnaissance méritée. On avait alors fait la connaissance d’une guérilla interstéllaire débitant sans retenue leurs verves rageuses. Après une longue attente de 6 ans, due au fait que Buckshot devait s’occuper du label et de ses artistes (étant lui même le CEO), le trio en remet une couche avec ‘War Zone’. Lire le reste de cette entrée »





Clinton Sparks & Kanye West – Touch The Sky (2006)

12 05 2006

Devenu en l’espace de quelques années l’un des DJ/producteurs les plus renommé du moment, Clinton Sparks ne cesse d’être convoité par les artistes les plus en vogue. Son émission de radio qu’il anime chaque semaine, « Smashtime Radio », lui a permis de travailler, d’enregistrer des freestyles des plus grands rappeurs, ou encore de dévoiler quelques exclusivités à ses auditeurs. Justement en s’associant avec Kanye West pour cette mixtape intitulé ‘Touch The Sky’ (Red Line/Nocturne), le DJ de Boston nous révèle quelques unes de ces perles, ce qui en a fait la tape la plus attendue de ce début d’année. Lire le reste de cette entrée »





Busta Rhymes – The Coming (1996)

4 09 2005

Aujourd’hui mondialement reconnu, Busta Rhymes est considéré comme un pilier du rap US. Mais avant d’en arriver la à une carrière solo solide, le jeune Trevor Smith à déjà eu une première vie dans le milieu du rap game. Il commence a poser ses premiers vers à l’age de 12 ans puis côtoiera les plus grands jusqu’à son ascension médiatique. De Chuck D qui l’épaula lui et son groupe Leaders Of The New School, la collaboration avec A Tribe Called Quest ou encore sa participation aux remix de ‘Flava In Ya Ear’ de Craig Mack aux côtés de noms tels que Notorious BIG, LL Cool J donnera à Busta Rhymes une grande expérience et une rigueur certaine avant de commencer une épopée en solitaire, ce que beaucoup ne peuvent pas se vanter. Lire le reste de cette entrée »