Beanie Sigel – The Solution (2007)

15 12 2007

Beaucoup de questions se sont posées sur le cas Beanie Sigel depuis 2005 avec « The B.Coming ». Mais malgré tous ces interrogations causées par quelques faits divers et une vie semée de turbulences, le natif de South Philly ne s’est jamais vraiment retrouvé dans une impasse et c’est presque avec bénédiction qu’il retrouve à chaque fois son chemin et réponse à son problème. Son destin semble tout tracé. Alors qu’il purgeait une peine d’un an de prison, un sacré remue-ménage avait lieu à Def Jam, et le cul entre deux chaises, il a fallu choisir son camp. Partir de Roc-A-Fella pour aller chez le récent concurrent Dame Dash Music Group n’était clairement pas la meilleure des issues pour lui. Peu importe, après la rapide faillite de ce dernier, Jay-Z, pas rancunier, organise une fête en son anniversaire et lui offre une nouvelle signature dans son empire. On se dit alors que le ROC va refaire trembler le monde du Hip Hop avec le retour de Beanie et la présence des fidèles comme Freeway, Memphis Bleek, Young Gunz,… Lire le reste de cette entrée »





NORE – Noreality (2007)

7 08 2007

Si il y a bien un artiste qui déçoit ces derniers temps c’est bien NORE. L’ancien partenaire de Capone n’est plus celui qu’il a été. Finie l’époque où les deux activistes défrayaient la chronique et s’habillaient de leur tenue militaire pour nous rapporter les dernières news sanglantes en direct des quartiers du Queensbridges et de LeFrak City. Mais qu’est-ce qui peut autant nuire à la carrière d’un rappeur? Encore et toujours ces problèmes de changement de label… Déchu de son nom de Noreaga, il passa des années à chauffer les bancs de Def Jam pour finalement sortir God’s Favorite, son seul et unique album en 7 ans. Sans compter son disque tant annoncé 1 Fan A Day chez Roc A Fella, qui enfin de compte a fini aux oubliettes, et sa piètre aventure reggaeton de l’année dernière sur Roc La Familia (N.O.R.E. Y La Familia…Ya Tu Sabe) avec laquelle il pensait enfin retrouver le sourire en surfant sur le succès de ce courant musical. Mais son origine porto-ricaine et le tube « Oye Mi canto » n’ont pas suffit a redorer son blason.

Lire le reste de cette entrée »