Raekwon – Only Built 4 Cuban Linx… Pt. II (2009)

7 09 2009

 

11:00 PM, ça fait une plombe que je poirote seul à cet arrêt de bus, emmitouflé dans ma NorthFace, Beats By Dre sur le crâne. Les rues sont désertes. Le chauffeur doit être dans les bouchons à cause de cette neige qui paralyse la ville. A peine je me décide de partir à pied qu’un bruit strident me fait sursauter comme une victime. Ouf! c’est juste l’indou du coin qui baisse sa grille pas graissée. Alors que j’atteind le bout de la rue, je vois le bus me passer sous le nez. Vénère, je me mets à courir à la Usain Bolt pour atteindre le prochain arrêt. Mais je suis tellement dans mon objectif de rentrer rapidement que j’en oublie tout et notamment de faire attention à cette énorme flaque de verglas qui recouvrait cette plaque d’égout. Ni une ni deux je me retrouve à terre sur le dos, ma tête cognant le sol je perds connaissance… 

**** 





Ill Bill – The Hour Of Reprisal (2008)

27 09 2008

Transféré de Psycho-Logical à Uncle Howie Records, ce kid de Brooklyn reste donc en famille pour nous révéler ce second album annoncé depuis pas mal de temps maintenant. Fidèle à lui-même, il découpe la société et la vie avec brutalité, pas de place aux sentiments. Vous voyez cette scène culte où Rocky s’entraîne sur des carcasses de viande dans une salle frigorifique ? C’est un peu l’impression qu’on a lorsque Ill Bill s’exprime derrière le micro. Poings serrés, il raconte son histoire, sa réussite improbable au travers de titre percutant comme « This Is Who I Am » rythmé par le clavier de DJ Muggs. Si on avait déjà l’impression qu’Ill Bill révélait beaucoup de choses à propos de son environnement malsain, ici, tout semble plus profond, plus obscur, encore plus introspectif, une crackhouse en guise de berceau, à en croire les terrifiantes révélations de « My Uncle » (parlant surtout de son désormais célèbre Uncle Howie). « What Wrong With Bill » vous mettait la pression ? Celui-ci vous plongera dans un climat de terreur, d’inquiétude comme on en a peu vu auparavant. Un Hip Hop hardcore au paysage chaotique, c’est la spécialité de cette grande famille de rappeurs, majoritairement blancs, unis au sein des Non Phixion, Jedi Mind Tricks ou encore plus récemment en la prometteuse formation Coka Nostra. On retrouve d’ailleurs une grosse partie de ces protagonistes qui viennent l’épauler dans ses frasques diaboliques. Lire le reste de cette entrée »





Necro – I Need Drugs (2000)

7 10 2007

En 2000, l’apocalypse annoncée n’a pas eu lieu, n’en déplaisent à tous ces pseudos voyants véreux (hein Paco). Le Hip Hop lui, semble cependant avoir mal accepté ce changement soudain et va pour se venger mener cette année-là une véritable campagne de terreur. A peine remis du phénomène Eminem qui vient braver tout les interdits et les tabous avec The Marshall Mathers LP, les États-unis voient naître un nouvel écorché vif. Déjà choquées par les Gravediggaz ou les Flatlinerz avec leur style Horrorcore, ils n’allaient plus s’en remettre avec Necro et son Death Rap ravageur. Ce gamin venant des bas fonds de Brooklyn, de Glenwood Project pour être plus précis, montre déjà son mépris pour l’autorité en préférant définir lui même son style avant que les médias s’en chargent. L’underground new-yorkais découvre alors un rappeur ado morbide, ultra violent, fan de Charles Manson, qui délivre déjà des freestyles d’anthologies sur les ondes de l’émission de Stretch & Bobbito. Le temps passe, son rap prend de plus en plus d’ampleur, ses productions funèbres s’affinent et il en fait profiter quelques uns comme Cage sur son mythique Agent Orange, ou pour son propre EP en 1998 (Necro). Après s’être en plus essayé dans la réalisation de films aussi sanglants et crus que ses rimes, il crée son propre label Psycho+Logical Records pour pouvoir enfin dévoiler son tout premier album solo, intitulé logiquement en toute provocation I Need Drugs. Lire le reste de cette entrée »





Live From New-York (Soundtrack) (2005)

2 04 2005

New-York New-York aka Ground Zéro

C’est au coeur de la culture Hip Hop Underground de la Big Apple où nous plonge la Bande Originale, un très bon et enrichissant documentaire du même nom diffusé il y peu de temps sur Canal+ avec interviews, freestyles, lives d’artistes comme Immortal Technique, Necro, Jin,…

Lire le reste de cette entrée »





Q-Unique – Vengeance Is Mine (2004)

4 11 2004

L’ex-membre d’Arsonists et du Rock Steady Crew, Q-unique nous délivres enfin son premier opus après quelques collaborations avec les membres du Psycho Logical Records, tel que Ill Bill, Necro,etc…, c’est avec le Label Uncle Howie Records qu’il sort « Vengeance is Mine », un album qui promet beaucoup pour la suite de sa carrière, car en plus des remarquables productions de Necro, Juju (des Beatnuts), Context, S Groove, Phase One et de lui même, il nous donne le meilleur de son flow, et des lyrics qui parlent aussi bien de politique, de la rue, de ses potes, ou encore tout simplement de sa musique. Un pur album qui nous mets une grosse claque dès la première écoute. Ceux qui aime Sabac, Ill Bill, Necro, ne seront pas déçu. Lire le reste de cette entrée »