Large Professor – Main Source (2008)

28 09 2008

On pressentait que ce pilier de l’architecture sonore new-yorkais allait revenir avec un nouvel album mais on ne pensait franchement pas que le résultat aurait autant d’effet jouissif pour nos tympans. La faute a un long silence radio après son véritable premier disque « 1st Class », qui, ne mâchons pas nos mots, avait fortement déçu les inconditionnels de Large Pro. Bien sûr il y a eu ces deux volumes instrumentaux sortis dans le commerce histoire de prouver qu’il n’avait pas lâché son matériel, mais tout ceci ne nous garantissait aucun retour victorieux de sa part. A croire que Geffen Records lui avait définitivement coupé les ailes avant de s’envoler pour un succès en solitaire. C’est mal connaître ce résidant de QB, qui avec sa réputation acquise grâce à son groupe Main Source, n’a jamais cessé de ressourcer les croqueurs de la Big Apple. Cormega, Non-Phixion, Boot Camp Clik, Jin, Mic Geronimo,… tous ont bénéficié de la disponibilité et du talent du Professor. Dernièrement, il a fait extrêmement mal en sortant de sa botte secrète le missile « Stages » pour le rappeur de Boston Reks. Le doute n’a plus sa place, le grand Large Pro revient bel et bien dans toute sa splendeur. Lire le reste de cette entrée »





Termanology – Politics As Usual (2008)

5 09 2008

En provenance du Massachusetts, le rappeur Termanology, avec tous les petits projets et mixtapes de bonnes factures lâchées à droite et à gauche, faisait déjà figure de leader of the new school selon The Source et bon nombres d’auditeurs. Là où on peinait à voir venir le concret des Saigon, Papoose et compagnie, Termanology lui préférait croquer la big apple avec un premier album solo bien réel. La faute de ce remue ménage, une production magique que lui sert DJ Premier et qui lui permet d’exploiter sa fraîcheur lyricale sur « Watch How It Go Down » (qu’on retrouve sur cette trackliste finale). Un préambule qui va vite attirer les regards des gens dès lors qu’on sait que la moitié de GangStarr a travaillé et s’intéresse à lui. Pour lui c’est simple, ayant grandi avec la scène californienne, mais aussi le son brut de New York dans les oreilles, il voudrait forcément reproduire cette alchimie et travailler avec des beatmakers légendaires pour son album, peu importe le prix à payer. La fait d’être un proche de Krumbsnatcha lui a déjà permis d’approcher DJ Premier, la suite des contacts devraient faire effet boule de neige. Et a en lire sur le papier la trackliste finale, le résultat semble être à la hauteur de ses attentes, une sorte de « Illmatic » (Nas) ou de « Criminal » (Scientifik) version 2008, tant les invités sont prestigieux. Reste plus qu’à écouter et à juger cette impressionnante formation sur ces 13 pistes. Lire le reste de cette entrée »





Reks – Grey Hairs (2008)

7 08 2008

Remember the name: Reks. La sensation underground 2008 n’est pour une fois pas en provenance de la Big Apple, il faut aller chercher un peu plus haut du côté de Boston pour y dénicher l’album qui pour le moment a le plus retenu notre attention. Son premier album « Along Came The Chosen » (Brick/Landspeed Records) lui avait valu en 2001 un très bon succès d’estime, mais depuis tout ce temps le MC s’était fait discret. Jusqu’à ces deux dernières années, bien décidé à faire un comeback fulgurant, qu’il a passé à construire ce deuxième projet dans des studios new-yorkais et Floridiens. Loin d’être un novice qui débarque de nulle part, appartenant au cercle solidaire des originaires du Massachusetts (Big Shug, Termanology, Krumbsnatcha,…), c’est désormais sous l’aile entière de Statik Selektah que Reks revient à la charge sur « Grey Hairs ». Lire le reste de cette entrée »





AZ – Undeniable (2008)

15 04 2008

AZ c’est le rappeur qu’on apprécie tous entendre lorsqu’il lâche un couplet sur tel ou tel opus en tant que featuring. Son grain de voix smooth imparable, son flow amical et entraînant fait jubiler les oreilles des ‘Hip Hopers’ depuis bien longtemps; débutant par ses célèbres prestations sur le Illmatic en passant par le mythique remix de « Lady » de D’Angelo, ou par le fameux projet The Firm et d’autres encore. Avec plus de 15 ans dans le circuit ses collaborations sur d’autres albums ont tout de même plutôt été minime, une énergie qu’il a préservé pour consolider sa discographie personnelle avec au jour d’aujourd’hui 6 albums à son actif… enfin 7 désormais puisque vient de sortir récemment Undeniable. Malgré cette envie perpétuelle, surmonté d’un parcours non négligeable, on constate avec regret qu’il manque trop souvent dans ces derniers disques ce petit quelque chose qui pourrait nous procurer autant de sensation que par le passé. Lire le reste de cette entrée »