Clipse – Til The Casket Drops (2009)

19 12 2009

 

On ne les présente plus et pourtant on a cette curieuse impression que les Clipse sont encore vraiment trop méconnu du grand public Hip Hop. Fidèlement lié aux Neptunes depuis un jour de l’année 93, les deux frères de Virginie ont su surfer sur cette poudreuse de luxe en nous offrant généreusement des sensations jouissives dans « Lord Willin' » et « Hell Hath No Fury ». Depuis on ne savait plus trop ce qu’ils allaient nous réserver pour la suite vu que leur contrat avec Jive Records venait à son terme. Inséparable de Star Track et de leur propre structure Re-Up, le duo trouvera finalement refuge au sein de Columbia Records. Une nouvelle aventure est alors en train de se construire. En 2008 Koch dévoile fièrement le premier opus de la formation Re-Up Gang, un collectif auquel s’ajoute Ab-Liva et Sandman, avant qu’une mixtape baptisée « Road To Till The Casket Drops » ne fasse la promo de leur ligne de vêtement et serve de prélude avant le grand retour en studio. Lire le reste de cette entrée »





Fabolous – Loso’s Way (2009)

25 07 2009

 

Désillusion du public, échec commercial, on ne peut pas dire que Fabolous soit rentré du bon pied chez Def Jam avec « From Nothin’ To Something ». « Make Me Better » avait beau séduire avec la production de Timbaland et la particpation de Ne-Yo, il n’y avait bien que ça pour satisfaire les attentes. L’ancien rookie new-yorkais devenu une valeur confirmé a connu ici ses premiers déboires et comptait bien les faire oublier en retravaillant rapidement sur un nouveau solo. Plus pointilleux dans ses choix de collaborations, plus précis artistiquement, mieux cadré, on apprend aussi rapidement qu’il va faire comme Jay-Z avec American Gangster en s’inspirant d’un film comme ligne scénaristique du disque. En l’occurrence Carlito’s Way (L’Impasse pour nous français) avec Al Pacino qu’il transforme ainsi en « Loso’s Way ». Un projet qui donne, à ceux qui l’on vu, forcément des espérance sur son contenu. On le voit déjà bien rempli de tracks sombres et street. Bref un Fabolous qui tente tant bien que mal avec ce 5ème solo de sortir la tête de l’eau et de renouer avec les bonnes critiques en essayant de faire quelque chose de mieux. Lire le reste de cette entrée »





Paul Wall – Fast Life (2009)

7 05 2009

Après s’être servi à la sauce Rick Ross puis avoir goûté l’encas des texans Slim Thug et Mike Jones, c’est au tour d’un autre larron formé à l’écurie Swishahouse de balancer une nouvelle disquette en 2009. Une « Fast Life », mais un flow qui tourne toujours au ralenti, des chicos argentés, des tatouages tout le long des bras (et des doigts!), un crâne blanc rasé de près, une liasse de billet dans la main, pas de doute c’est bien le nouvel album de Paul Wall qui squatte les bacs. Les Sidewayz vont pouvoir se remettre en mode fast & furious…. En fait pas vraiment, car pour celui-ci notre valeureux sudiste a commencé à bosser directement après « Get Money, Stay True » en voulant concevoir un album plus mature (l’effet d’être papa?), plus recherché au niveau des thèmes et instaurer une diversité sonore qu’on ne retrouvait pas dans ses projets précédents. Autrement dit, pas de grosses boucheries qui sentent le goudron chaud comme « Sittin’ Sidewayz », « Break Em Off » qui lui collent pourtant à la peau, mais plus une variété de tracks mieux réfléchies, mieux travaillées et consolidées durant deux ans avec des producteurs de tous horizons. Ne soyez pas déçus d’avance ! Le résultat contient tout de même quelques surprises savoureuses à ne pas négliger. Lire le reste de cette entrée »





Evidence – The Weatherman LP (2007)

25 03 2007

Mesdames Messieurs, bonsoir.

Si je vous interpelle ce soir ce n’est pas pour vous parler une fois de plus de mon crew les Dilated Peoples. Bah non, ça vous en avez suffisamment eu l’année dernière avec notre « 20/20 » qui contenait des tueries comme « Back Again » ou encore « You Can’t Hide, You Can’t Run ». Non ! Si moi, Evidence, je m’adresse à vous, tout seul de mon côté c’est pour vous délivrer cet fois-ci mon propre bulletin météo, celui de ma vie. Lire le reste de cette entrée »