Rita J – Artist Workshop (2009)

9 04 2010

 

On disait que les females emcees n’étaient pas assez représentés dans ce mouvement excessivement ’testostéroné‘. Après avoir découvert l’incroyable Rita J, autant que je vous fasse part de son énorme talent afin de vous convaincre que cette nouvelle génération de rappeuse va changer la donne. Intégré parfaitement dans cette vague hipster, style décontracté, sans prise de tête avec un cœur passionnément amoureux du Hip Hop Rita J nous en met plein les oreilles avec son first album ’Artist Workshop’ (All Natural Inc.). Une effusion de sonorités qui démarre avec une intro gigantesque (produit par Kenny Keys) à base de synthé et se finissant avec un solo de guitare électrique carrément hypnotique. Lire le reste de cette entrée »





Strong Arm Steady – In Search of Stoney Jackson (2009)

29 03 2010

 

Dernièrement on a pu entendre Rakim parler d’un changement radical pour 2010. Dur de croire réellement les paroles d’un artiste dont on attendait un retour fulgurant et qui au final nous a à peine satisfait avec « The Seventh Seal ». Mais lorsqu’on écoute l’album du Strong Arm Steady on est pas loin de se demander s’il n’avait pas raison. L’année démarre sur de bons rails… 

Si la côte West des Etats-Unis continue de faire parler d’elle c’est particulièrement grâce à ses artistes undergrounds qui ont opté pour une autre vision du Hip Hop. Les rappeurs consciencieux sont sortis de l’ombre et prennent désormais le dessus sur un Gangsta Rap à bout de souffle. Après plus de sept ans d’attentes Mitchy Slick, Phil Da Agony et le sulfureux Krondon rassemblent enfin leur énergie sur un seul et même album. Le départ d’Xzibit en 2006, tête d’affiche du groupe, avait encore plus réduit nos chances de voir sortir cet album officiel, mais ce n’était sans compter la confiance et les espoirs qu’avaient Talib Kweli pour ce trio en les signant un an plus tard sur son label Blacksmith Records. Une aubaine pour ces jeunes loups dont on commençait à douter de les voir un jour sur un projet concret. Avant de sortir dans le courant de l’année leur opus via la structure de Kweli, nos compères nous régalent et nous séduisent ici en collaborant avec le producteur/multi instrumentistes dont l’inspiration et la productivité ne s’arrête jamais, j’ai nommé Madlib. Avec « In Search Of Stoney Jackson », le prodige au indénombrable pseudonyme se retrouve une nouvelle fois l’unique concepteur et le maître d’une alchimie délicieusement fusionnelle. Ni jazzy, ni gonflé à l’hélium, ni écourté par les interventions caverneuses d’un vengeur masqué, pour s’allier avec ces trois rappeurs qui ne mâchent pas leurs mots l’ambiance se veut résolument soulful. Choix peu original dans le Hip Hop me direz-vous, mais lorsqu’il s’agit de Madlib derrière les commandes vous pouvez comptez sur lui pour qu’il insère le bon sample, le bon scratch, le grain de folie qui fait mouche. Lire le reste de cette entrée »





Marco Polo & Torae – Double Barrel (2009)

31 05 2009

 

Impossible de ne pas s’en rendre mais la tendance actuelle dans le Hip Hop serait de faire des albums en commun, d’associer le talent de deux artistes le long d’un album entier. Je ne parle pas de ses hypothétiques collaborations qui circule sur Internet mais qui ne vois ou ne verrons quasiment jamais le jour (Nas/Damien Marley, Eminem/50 Cent, Nas/Dr. Dre, Tragedy Khadafi/Raekwon, sans oublier l’utopique triplette Scarface/Nas/Ice Cube). Non le je parle de concret, de rappeurs qui se partage réellement le micro pour se donner la réplique. KRS One et Buckshot sont dans les starting block pour nous le partager, Chubb Rock & Wordsmith pareil, Ghostface Killah & MF Doom si tout va bien… Autre recette efficace, celle qui retourne au source du Hip Hop, réunir un MC et un producteur. Statik Selektah a un temps soit peu raviver l’énergie de Saigon, DJ Quik & Kurupt réveillent la Westcoast, Buckshot & 9th Wonder ont doublé a mise, le DJ japonais Honda et Problemz ont suivi ce schéma. C’est sur même principe qu’on découvre récemment dans les bacs « Double Barrel », que les discrets Marco Polo & Torae nous ont concocté pour l’amour du Hip Hop. Lire le reste de cette entrée »





Black Milk – Popular Demand (2007)

16 09 2007

Les personnes les plus attentives auront sans doute distingué assez tôt ce nom de Black Milk, à l’origine de certains morceaux pour Lloyd Banks, Phat Kat, Pharoahe Monch, Proof, Canibus,… Et c’est propulsé par l’intermédiaire du célèbre groupe Slum Village que la carrière du jeune rappeur/beatmaker a pu prendre une toute autre proportion. Vivement apprécié pour ses créations, il collabore avec eux sur la compilation Dirty District et se voit même pour la première fois acheté deux de ses productions pour l’album Trinity. Une exposition plus large qui va lui permettre de commencer à se faire un nom, s’en suivra alors le EP Broken Wax et la mixtape Sound Of The City pour faire gonfler un buzz qui ne cesse de croître. Mais à la vue d’un public impatient qui en attend davantage, il était donc venu le moment pour Black Milk de sortir une oeuvre plus aboutie qu’auparavant; un premier album solo intitulé logiquement Popular Demand. Lire le reste de cette entrée »