Fashawn – Boy Meets World (2009)

25 10 2009

 

Il fût un temps les rookies du Hip Hop avait du mal à se faire une place. Un milieu trop véreux qui ne mise que sur des valeurs sûr, c’est pourquoi de nombreux rappeurs sont retombés dans l’ombre avant même d’avoir vu leur premier album dans les bacs. De nos jours les complications persistent mais la donne à nettement changée, la tendance semble être surtout à la découverte de nouveau talent et de les mettre en avant. Et 2009 semble sourire à ces nouvelles têtes prometteuses puisqu’ils sont nombreux à démarrer. Débarqué de Californie par l’intermédiaire d’Evidence (des Dilated People) et de Planet Asia, Fashawn pose la première pierre de sa discographie avec « Boy Meets World » (One Records). Une oeuvre introspective qui retrace les grandes lignes de sa vie sur une touche extrêmement fraîche et positive. Il fait partie de cette génération de la westcoast qui s’inspire nettement plus de l’esprit soulful que celui du G-Funk. Lire le reste de cette entrée »





Mobb Deep – Blood Money (2006)

12 06 2006

Roll that shit
Résonnant comme l’un des groupes les plus réputés du Hip-Hop, les Mobb Deep nous reviennent en cette année 2006, soit approximativement 13 ans depuis le premier essai ‘Juvenile Hell’ quand ils n’étaient que des enfants terribles de Queensbridge. En autant d’années écoulées, tout n’a pas été aussi rose dans la carrière du groupe, faisant souvent la une des médias le plus souvent pour de multiples rumeurs (séparation, embrouilles,…) et de critiques sur leur évolution artistique. En 2004, ‘Amerikaz Nightmare’ a selon, certains fans, définitivement marqué le point de chute artistique entre le Mobb Deep des débuts et leur nouveau style. La cause de tout cela: des collaborations inhabituelles, laissant donc moins de place a leurs acolytes de toujours (Big Noyd, Infamous Mobb,…) et l’impression d’une légère préférence aux gros tubes et aux artistes en vogue (même Lil Jon). Lire le reste de cette entrée »