U-N-I & Ro Blvd – A Love Supreme 2.0 (2010)

12 04 2010

 Les Hipsters sont-ils au Hip Hop ce que les Gay sont à la société? N’y voyez pas de préjugé, d’amalgame ou de polémiques indélicates de ma part, mais force est de constaté que les deux ont une intégration plutôt difficile chacun de leur côté. Pour certain la mouvance hipster c’est comme si vous mettiez Mike Tyson dans un jean slim. Insensé de voir des jeunes habillés comme une pub Benetton, porter des salopettes jaunes et des verres épais à la Steve Hurkel dans un monde aussi virulent que le Hip Hop. Si on pense que cette musique est apparemment ’violente’, bodybuildée et ne fait que l’apologie de la drogue, c’est aussi parce qu’il y a eu la tendance Gangsta Rap qui est passé par la et qui est resté gravé dans la tête des médias. Mais un cycle est en train de se terminer, la cool attitude et l’esprit festif reviennent en force! Pour les U-N-I et Ro Blvd qui viennent des bas quartiers de Los Angeles il aurait été difficile de se faire une place s’ils avaient grandi à la même époque que leurs aînés de la N.W.A. Les temps changent comme la mode, le Hip Hop se diversifie à grande vitesse, désormais il est presque dur de reconnaître à l’ouïe d’où vient tel ou tel artiste. Lire le reste de cette entrée »





Strong Arm Steady – In Search of Stoney Jackson (2009)

29 03 2010

 

Dernièrement on a pu entendre Rakim parler d’un changement radical pour 2010. Dur de croire réellement les paroles d’un artiste dont on attendait un retour fulgurant et qui au final nous a à peine satisfait avec « The Seventh Seal ». Mais lorsqu’on écoute l’album du Strong Arm Steady on est pas loin de se demander s’il n’avait pas raison. L’année démarre sur de bons rails… 

Si la côte West des Etats-Unis continue de faire parler d’elle c’est particulièrement grâce à ses artistes undergrounds qui ont opté pour une autre vision du Hip Hop. Les rappeurs consciencieux sont sortis de l’ombre et prennent désormais le dessus sur un Gangsta Rap à bout de souffle. Après plus de sept ans d’attentes Mitchy Slick, Phil Da Agony et le sulfureux Krondon rassemblent enfin leur énergie sur un seul et même album. Le départ d’Xzibit en 2006, tête d’affiche du groupe, avait encore plus réduit nos chances de voir sortir cet album officiel, mais ce n’était sans compter la confiance et les espoirs qu’avaient Talib Kweli pour ce trio en les signant un an plus tard sur son label Blacksmith Records. Une aubaine pour ces jeunes loups dont on commençait à douter de les voir un jour sur un projet concret. Avant de sortir dans le courant de l’année leur opus via la structure de Kweli, nos compères nous régalent et nous séduisent ici en collaborant avec le producteur/multi instrumentistes dont l’inspiration et la productivité ne s’arrête jamais, j’ai nommé Madlib. Avec « In Search Of Stoney Jackson », le prodige au indénombrable pseudonyme se retrouve une nouvelle fois l’unique concepteur et le maître d’une alchimie délicieusement fusionnelle. Ni jazzy, ni gonflé à l’hélium, ni écourté par les interventions caverneuses d’un vengeur masqué, pour s’allier avec ces trois rappeurs qui ne mâchent pas leurs mots l’ambiance se veut résolument soulful. Choix peu original dans le Hip Hop me direz-vous, mais lorsqu’il s’agit de Madlib derrière les commandes vous pouvez comptez sur lui pour qu’il insère le bon sample, le bon scratch, le grain de folie qui fait mouche. Lire le reste de cette entrée »





Fashawn – Boy Meets World (2009)

25 10 2009

 

Il fût un temps les rookies du Hip Hop avait du mal à se faire une place. Un milieu trop véreux qui ne mise que sur des valeurs sûr, c’est pourquoi de nombreux rappeurs sont retombés dans l’ombre avant même d’avoir vu leur premier album dans les bacs. De nos jours les complications persistent mais la donne à nettement changée, la tendance semble être surtout à la découverte de nouveau talent et de les mettre en avant. Et 2009 semble sourire à ces nouvelles têtes prometteuses puisqu’ils sont nombreux à démarrer. Débarqué de Californie par l’intermédiaire d’Evidence (des Dilated People) et de Planet Asia, Fashawn pose la première pierre de sa discographie avec « Boy Meets World » (One Records). Une oeuvre introspective qui retrace les grandes lignes de sa vie sur une touche extrêmement fraîche et positive. Il fait partie de cette génération de la westcoast qui s’inspire nettement plus de l’esprit soulful que celui du G-Funk. Lire le reste de cette entrée »





Cunninlynguists – Strange Journey Volume 2 (2009)

22 10 2009

 

Et c’est repartis! On reprend la route dans le van des Cunninlynguists pour ce deuxième volume des Strange Journey. Un voyage sensoriel qui se veut comme à chaque fois unique et dépaysant avec ce magicien de la production qu’est Kno. Deacon The Villain et Natti n’ont qu’à suivre les douces mélodies de leur chauffeur, s’associer à quelques auto-stoppeurs rencontrés dans tous le pays et nous faire vibrer par des histoires en tout genre. De leur Kentucky on fait un passage rapide par la Mecque du Hip Hop. Sean Price en plein entraînement de boxe pour son prochain solo fou un violent uppercut dans le beat de [i] »Streets »[/i] auquel vient s’ajouter Natti, et Poison Pen (le protégé d’Immortal Technique) qui joue dans la catégorie poids mouche face aux deux premiers. Lire le reste de cette entrée »





Alchemist – The Alchemist’s Cookbook (2008)

15 10 2008

 Avant de nous faire goutter à ses nouvelles recettes avec « Chemical Warfare » qui devrait sortir le 10 Février 2009, le producteur officiel du clan Shady Records a senti l’impatience monté en nous et s’est donc permis de nous lâcher un petit apéritif via cet EP digital. 6 titres uniquement disponible en téléchargement sur itunes et qu’on devrait intégralement retrouver sur son prochain album. Petite analyse des ces échantillons: Lire le reste de cette entrée »





Jake One – White Van Music (2008)

15 10 2008

 

Rares sont les albums de producteur a maintenir la dragée haute du début jusqu’à la fin, surtout lorsqu’il s’agit de la première tentative de celui-ci. La présence en nombre d’invités prestigieux ne garanti en rien une qualité, c’est le raisonnement qu’il faut absolument avoir en tête lorsqu’on regarde dans les bacs un tel tracklisting. Si Jake One fait partis de ces talentueux et prometteurs beatmakers il n’échappe pas à cette monotonie qui gangrène son album sur la longueur. A 32 ans, Jacob Dutton se distingue et expose un peu plus de lumière sur sa ville de Seattle grâce à ses productions lâchées pour la scène underground (John Cena, Rasco,…). Mais son premier gros coup médiatique se fera par l’intermédiaire du G-Unit pour lesquels il co-produira avec Fusion Untld le titre « Betta Ask Somebody » présent sur Beg For Mercy. Lire le reste de cette entrée »




Heltah Skeltah – D.I.R.T. (Da Incredible Rap Team) (2008)

26 09 2008

On a tous remarqué que la sensation cinématographique du moment était de remettre au goût du jour des anciens Comics, de leur redonner une seconde vie et en mettre plein les yeux avec la technologie actuelle. Prenez cette mode, mettez-la dans un shaker et ajoutez-y cette stupidité que certains pensent en prononçant l’expression « Hip-Hop Is Dead ». Secouez le tout bien fort… encore un peu… POUF! (nuage de fumée)… Apparaissent soudainement deux énergumènes que les New-Yorkais connaissent bien, mais qui n’avaient plus collaboré ensemble depuis bien longtemps. Ruck (en rouge) & Rock (en noir avec ses griffes à la Wolverine), tous deux vêtus en super-héros, se réunissent après 10 ans pile poil d’interruption pour reformer l’incroyable équipe que sont les Heltah Skeltah afin de confirmer que le rap eastcoast est lui bel et bien toujours présent et en grande forme. Lire le reste de cette entrée »