Black Milk – Tronic (2008)

15 10 2008

C’est sans nul doute la plus forte progression qu’on ait pu voir dans le Hip Hop ces dernières années. Encore inconnu du grand public il y a à peine deux ans, le jeune producteur/rappeur de Détroit Black Milk s’est forgé une énorme réputation dans le milieu, à tel point que tout le monde souhaite une de ses créations pour son projet. En gros, c’est le producteur le plus hype du moment. « Popular Demand » portait bien son nom : tout le monde souhaitait le voir concrétiser avec un véritable premier album solo et non sur de simples (free)mixtapes. C’était désormais chose faite et la satisfaction du public était plus qu’encourageante et motivante pour la suite de sa carrière. S’en ait suivi deux street opus ; l’un avec son homie Fat Ray (« The Set Up »), et l’autre avec le prochain phénomène d’aftermath Bishop Lamont (« Caltroit »), sans compter sa large participation à l’album de Guilty Simpson. Lancé dans une productivité incommensurable, Curtis Cross a ressorti en cette fin d’année sa MPC 2000 AKAI pour ses propres intentions, et compte bien avec ce nouvel album solo « Tronic » (Fat Beats Records) enfoncer définitivement le clou d’un succès mérité. Lire le reste de cette entrée »





Foxy Brown – Brooklyn’s Don Diva (2008)

25 06 2008

La carrière de Foxy Brown est loin d’avoir été de tout repos. La petite rappeuse de Brooklyn prise très jeune sous l’aile de Jay-Z et pouponnée depuis toujours par Def Jam a eu beaucoup de mal à suivre la cadence de ces dernières années. Tout commence sérieusement à se gâter après son troisième album (« Broken Silence »), lorsque le patron de Bad Boy Records, Puff Daddy, et Lyor Chen, alors président de Def Jam, essaie tant bien que mal de trouver un accord pour le prochain projet de Foxy. Les nombreuses mésententes et divergences de points de vue financiers entre les deux boss ruineront totalement la sortie de ce quatrième opus; « Ill Na Na 2: The Fever » tombe à l’eau, mais sera dévoilé sur internet par un mystérieux inconnu… En 2003 la raison était plus que valable pour quitter Def Jam après 13 ans de bons et loyaux services. On la croit alors quasiment perdue telle une brebis trop loin de sa bergerie, mais la situation s’apaise rapidement en 2005 avec l’arrivée de son mentor, ami et soutien Jay-Z à la tête de Def Jam/Roc-A-Fella. Il ne mettra que quelques minutes à la convaincre de re signer dans la maison qui l’a vu grandir. Lire le reste de cette entrée »