Little Brother – Leftback (2010)

7 05 2010

 Parfois on a vraiment l’impression que les artistes se foutent de notre gueule, comme lorsqu’en 2008 Big Pooh annonce que les Little Brother pourraient ne plus sortir d’album et que son acolyte Phonte le contredit peu de temps après en annonçant l’arrivé imminente de Leftback. Il fallait en fait comprendre par les dires de Big Pooh qu’après ce quatrième projet commun une longue pause (définitive?) prendra forme dans la carrière de ce groupe phare qui a éclairé la scène Hip Hop de la Caroline du Nord. On comprend qu’ils ne veulent pas égratigné au fur et à mesure la magie de leurs premiers opus, d’autant plus qu’avec le départ de 9th Wonder on a ressenti comme un léger essoufflement malgré le travail d’Illmind, Khrysis et les autres qui ont supplée le célèbre producteur comme ils pouvaient. En témoignage du passé et comme pour montrer que l’aventure Little Brother penche vers la fin, Phonte et Big Pooh ont ressortis les archives sur cette pâle pochette d’album. Les deux artistes sont les acteurs et les témoins d’une chevauchée fantastique qui a atteint sont apogée il y a cinq ans déjà avec le magnifique The Minstrel Show. Lire le reste de cette entrée »





L.E.G.A.C.Y – Suicide Music (2009)

28 09 2009

  Ses derniers temps le collectif de la North Carolina, Justus League, traîne salement la patte au niveau de sa discographie. La colonne vertébrale que sont les Little Brother reste paralysé depuis « Getback » et ne semble, selon les principaux intéressés, pas prêt de revenir en studio sous cette même bannière avant une longue pause. Parti chacun de leur côté pour continuer en solo, Big Pooh vient dernièrement de sortir un énigmatique street album « Delightful Bars » sous quatre versions différentes alors que Phonte lui, semble bien mieux s’épanouir en poussant la chansonnette au sein des Foreign Exchange et en collaborant avec Zo! pour un délire 80’s. 9th Wonder quant à lui continue son bonhomme de chemin en fusionnant avec d’autres artistes et en produisant à droite à gauche même si 2009 aura été une quasi année fantôme pour lui. Sans jamais vraiment sortir de l’ombre causé par ces trois piliers, les autres rappeurs qui gravitent autour d’eux ont bien du mal à se faire entendre même lorsqu’ils arrivent à enregistrer et boucler leur propre solo. C’est le cas pour L.E.G.A.C.Y. qui a débarqué avec ses pensées noires dans son bon premier opus « Project Mayhem », dont la production était soignée par Khrysis et 9h Wonder, et qui n’a malheureusement pas pu plus explosé que ça. Le déclic n’a pas eu lieu malgré l’univers mystérieux dégagé par ce rappeur dont les influences vont de Rakim, Kurt Cobain et aussi du rock psychédélique de Jim Morrison dont il arbore fièrement le portrait sur son tee-shirt. Obstiné à nous sensibiliser à ses textes, il persévère quatre ans plus tard en plaçant avant cet été son deuxième album dans les bacs. Lire le reste de cette entrée »





Statik Selektah – Stick To The Script (2008)

4 11 2008

On continue sur notre lancée des albums de producteurs sortis récemment avec celui qui ne cesse de prendre du gallon, le DJ/Prodo venu importer sa ‘Boston touch’ qui va par le nom de Statik Selektah. La première fois que l’on avait prononcé son nom sur Rap2k c’était en 2005 par l’intermédiaire de la mixtape « The Empire Strikes Back » qu’il avait réalisé en collaboration avec le crew G-Unit. Installé depuis au sein même de la Mecque du Hip Hop qu’est New-York, il a pu imposer et mettre son blaze sur toutes les lèvres avec un premier ouvrage de bonne facture. « Spell My Name Right (The Album) » (du nom de l’une de ses premières tapes) sorti sous sa propre structure (Show Off Records) et rassemblant des artistes venus de toutes parts, avait de quoi nous promettre une suite. C’est désormais chose faite ! Pas de temps à perdre, après avoir réalisé quasi intégralement l’album de Reks (qui est d’ailleurs l’un des plus intéressants qu’on ait pu entendre cette année) et avoir dirigé artistiquement celui de son homie Termanology, il remet ça sur « Stick 2 The Script » avec 15 pistes combinant un panel d’artistes toujours aussi excitant sur le papier. Lire le reste de cette entrée »