Asher Roth – Asleep In The Bread Aisle (2009)

15 04 2009

 

Dans une société ou pour beaucoup l’espoir du rêve américain s’est transformer en cauchemar, on ne renonce pourtant pas à ces croyances historiques et on persiste tout de même encore à y croire grâce au destin magique qu’ont connu certaines personnes. Tout va trop vite, un jour tu perds un jour tu gagnes, un jour tu n’es personne et le lendemain tu deviens célèbre. A aucun moment Asher Paul Roth, jeune étudiant blanc né en pleine cambrousse de Pennsylvanie, n’aurait imaginer devenir en si peu de temps une des pointures du Hip Hop et arpenter le haut du billboard. Mais le pouvoir d’Internet et surtout de la plateforme Myspace allait une fois de plus bouleverser la carrière de quelqu’un. Lire le reste de cette entrée »





Common – Universal Mind Control (2008)

22 01 2009

L’année 2008 semble avoir illuminé les esprits des deux plus célèbres rappeurs de Chicago. Kanye West en a étonné plus d’un sur son nouvel album qui a pris des allures électro-blues. Loin de son Hip-Hop initial, il a même concrétisé son rêve en appliquant son talent persuadé de chanteur (dont il est le seul à croire) grâce à la technologie de l’auto-tune. Une direction complètement différente de ce à quoi il nous avait habitués et qui a donc grandement partagé les avis. Mais il n’est pas le seul puisque Common, qui avait depuis longtemps prévu de lâcher son huitième projet, s’est lui aussi penché vers de nouvelles sonorités. « Universal Mind Control », anciennement « Invincible Summer », a finalement réchauffé notre mois de décembre avec un éclectisme riche et surprenant. Lire le reste de cette entrée »





Nas – Greatest Hits (2007)

13 11 2008

Dur de résumer les 10 ans de carrière d’un très grand artiste en 15 morceaux. Pourtant c’est toujours la même rengaine avec les maisons de disque : dès qu’ils sentent que le vent tourner un peu, elles se voient l’envie de remettre en valeur, ou de se remplir leur compte en banque (chacun voit ça comme il veut), avec les meilleurs morceaux que le rappeur à pu sortir chez eux. Compilation plutôt futile lorsqu’il s’agit d’un MC comme Nas, pour qui chacun sait que ses propres albums solos est un évènement à posséder. Cela dit, Columbia aurait très bien pu composer un best-of commercialisé mondialement à la va-vite depuis belle lurette, mais s’ils ont attendu près de 14 ans avant de le faire, ce n’est pas pour rien. Le véritable tournant, c’est cette signature sur le label Def Jam. Un ‘nouveau départ’ important pour l’artiste surtout lorsqu’on sait qu’il est désormais sous l’oeil directeur et attentif de son ancien rival au trône de New-York, je parle bien entendu de Jay-Z. Une guéguerre belle et bien enterrée depuis ce fameux concert au Madison Square Garden, ce qui a donné suite l’année suivante à l’historique (mais pas si extraordinaire) première collaboration entre les deux protagonistes sur le mafieux « Black Republican« , présent sur le premier opus de Nasir Jones estampillé Def Jam, le controversé Hip Hop Is Dead. Lire le reste de cette entrée »





CunninLynguists – A Piece of Strange (2006)

11 02 2006

On a trop tendance de nos jours à stigmatiser et à généraliser le rap venant du sud des Etats-Unis. Et pour cause depuis la déferlante du Crunk, ce mouvement n’a cessé de prendre de l’ampleur faisant de l’ombre aux autres styles que l’ont peut retrouver dans ces régions. C’est notamment le cas du groupe Cunninlynguists qui, malgré une minime reconnaissance, continue de faire son petit bout de chemin en délivrant des opus d’une rare qualité. Après avoir délivré en 2001 ‘Will Rap For Food’ et en 2003 ‘Southernunderground’, ils nous font partager en ce début d’année 2006 leur troisième projet ‘A Piece of Strange’ (LA Underground / 2good), très attendu par ceux qui suivent de près le travail de ces artistes. Lire le reste de cette entrée »