Notorious (Soundtrack) (2009)

15 01 2009

 

16 ans après sa création, le label Bad Boy Records est bel et bien toujours actif. Si si je vous assures, malgré le fait qu’il survive par l’intermédiaire de sorties de plus en plus lamentables l’entreprise musicale conçu par Sean « Diddy » Combs existe encore. Comme tout le monde le sait, son succès et sa fortune il le doit principalement à un seul et unique artiste: Notorious BIG. Sans la signature du légendaire rappeur, Bad Boy n’aurait jamais eu cette forte réputation dans le Hip Hop. Et depuis la mort brutale de Christopher Wallace en 1997 cette hypothèse s’est très largement confirmé. L’empire fragilisé n’a jamais rebattu de l’aile depuis la perte de son poulain, mais continue chaque jour de bénéficier des droits d’enregistrement du rappeur. Moins productif que son « rival » de l’époque 2Pac, ils ont néanmoins la aussi pu exploiter une bonne palette de démos et d’anciens couplets pour sortir deux albums posthumes. Un hommage très fructueux pour le compte en banque… Une recette qui certes tombe moins dans l’aberration et la folie du pauvre cas Tupac Shakur, mais qui ne fait pas toujours l’unanimité surtout lorsque le résultat escompté égratigne l’image flamboyante de leur courte et prestigieuse carrière. Lire le reste de cette entrée »





David Banner – The Greatest Story Ever Told (2008)

23 05 2008

Pour ne pas changer la « mode » actuelle, l’album de ce bon vieux David Banner a lui aussi subit la tempête incessante des reports de date de sortie. Avec un titre tel « The Greatest Story Ever Told » (semblable à celui du prochain album de Saigon qu’on attend désespérément) on ne pouvait qu’avoir l’eau à la bouche bien qu’on sache d’avance que le discours sera forcément disproportionné avec le contenu. Surtout depuis qu’il a comparé la qualité de son projet à l’intouchable « The Score » des Fugees… Son silence radio n’est pas si anodin que ça vu la vie et les tourments qu’a pu connaître le rappeur ses derniers temps. La perte douloureuse de son père, le décès d’un grand nombre de proches dont les biens connus Pimp C et Static Major et pour couronner le tout, comme si le destin ne s’acharnait pas assez sur la même personne, David Banner apprend qu’il est diabétique. Le sort parait le forcer a arrêter sa carrière, a l’abandonner sur le chemin alors que le Hip Hop suit son cours. Lire le reste de cette entrée »





Mic Geronimo – Vendetta (1997)

30 11 2007

Revenant fort de son premier opus « The Natural » sorti deux ans auparavant, Mic Geronimo a une réputation bien fondée et va de nouveau aiguiser sa hache pour scalper tous ceux qui se mettraient au travers de son chemin. On est en 1997 et celui qui vient du Queens est sur le point de relancer une offensive en faisant justice lui même avec cette « Vendetta ». Cet album confirme tout le bon potentiel et le talent qu’il possède et dont Irv Gotti, le boss du Murder Inc., avait déniché et décidé de lancer sa carrière. C’est d’ailleurs le premier artiste qu’il exploitera pour ensuite devenir au fur et à mesure l’un des piliers du Hip Hop US que l’on connait actuellement, notamment en travaillant en 96, donc un an avant ce disque sur le premier album de Jay-Z (« Reasonnable Doubt »). Lire le reste de cette entrée »