Raekwon – Only Built 4 Cuban Linx… Pt. II (2009)

7 09 2009

 

11:00 PM, ça fait une plombe que je poirote seul à cet arrêt de bus, emmitouflé dans ma NorthFace, Beats By Dre sur le crâne. Les rues sont désertes. Le chauffeur doit être dans les bouchons à cause de cette neige qui paralyse la ville. A peine je me décide de partir à pied qu’un bruit strident me fait sursauter comme une victime. Ouf! c’est juste l’indou du coin qui baisse sa grille pas graissée. Alors que j’atteind le bout de la rue, je vois le bus me passer sous le nez. Vénère, je me mets à courir à la Usain Bolt pour atteindre le prochain arrêt. Mais je suis tellement dans mon objectif de rentrer rapidement que j’en oublie tout et notamment de faire attention à cette énorme flaque de verglas qui recouvrait cette plaque d’égout. Ni une ni deux je me retrouve à terre sur le dos, ma tête cognant le sol je perds connaissance… 

**** 





Freeway – Philadelphia Freeway 2 (2009)

25 05 2009

 

« Tiens! C’est quoi ce Philadelphia Freeway 2 ? », telle a été la réaction de nombreuses personnes lorsque la pochette de ce disque fût révélé. Franchement, on avait peine à croire que Freeway allait nous sortir une suite à son classique avec une promo inexistante, en indépendant et surtout peu de temps après « Free At Last » qui était déjà énormément retardé. Et pourtant c’est bel et un bien un street album officiel que dévoile Real Talk Ent. avec que des inédits. Lui qui venait déjà de faire fort durant le mois de Décembre 2008 en sortant une track par mois (le tout disponible sur la mixtape « Mond of Madness ») continue sa boulimie du studio histoire de préparer le terrain pour son album commun avec Jake One (« The Stimulus Package ») prévu pour la fin de l’année. La question qui s’est immédiatement posée était de savoir qui allait s’occuper de la production. Car c’est bien beau de proclamer l’opus comme une suite, mais si l’équipe et l’atmosphère de Roc-A-Fella n’y ai pas, on voit pas vraiment le rapport. On est pas naïf pour autant et on sait bien qu’il s’agit avant tout d’un effet de buzz. Paris réussi en ce qui nous concerne car on a de suite voulu savoir en détail ce qu’avait encore sous le capot l’incontrôlable Freeway. Lire le reste de cette entrée »





Asher Roth – Asleep In The Bread Aisle (2009)

15 04 2009

 

Dans une société ou pour beaucoup l’espoir du rêve américain s’est transformer en cauchemar, on ne renonce pourtant pas à ces croyances historiques et on persiste tout de même encore à y croire grâce au destin magique qu’ont connu certaines personnes. Tout va trop vite, un jour tu perds un jour tu gagnes, un jour tu n’es personne et le lendemain tu deviens célèbre. A aucun moment Asher Paul Roth, jeune étudiant blanc né en pleine cambrousse de Pennsylvanie, n’aurait imaginer devenir en si peu de temps une des pointures du Hip Hop et arpenter le haut du billboard. Mais le pouvoir d’Internet et surtout de la plateforme Myspace allait une fois de plus bouleverser la carrière de quelqu’un. Lire le reste de cette entrée »





Beanie Sigel – The Solution (2007)

15 12 2007

Beaucoup de questions se sont posées sur le cas Beanie Sigel depuis 2005 avec « The B.Coming ». Mais malgré tous ces interrogations causées par quelques faits divers et une vie semée de turbulences, le natif de South Philly ne s’est jamais vraiment retrouvé dans une impasse et c’est presque avec bénédiction qu’il retrouve à chaque fois son chemin et réponse à son problème. Son destin semble tout tracé. Alors qu’il purgeait une peine d’un an de prison, un sacré remue-ménage avait lieu à Def Jam, et le cul entre deux chaises, il a fallu choisir son camp. Partir de Roc-A-Fella pour aller chez le récent concurrent Dame Dash Music Group n’était clairement pas la meilleure des issues pour lui. Peu importe, après la rapide faillite de ce dernier, Jay-Z, pas rancunier, organise une fête en son anniversaire et lui offre une nouvelle signature dans son empire. On se dit alors que le ROC va refaire trembler le monde du Hip Hop avec le retour de Beanie et la présence des fidèles comme Freeway, Memphis Bleek, Young Gunz,… Lire le reste de cette entrée »





DPG (Tha Dogg Pound) – Dillinger & Young Gotti (2001)

11 11 2005

Depuis 1995 avec l’énorme classique ‘Dogg Food’, Kurupt et Daz Dillinger étaient tout deux partis de leurs côtés pour des albums solos. Il aura donc fallu attendre six ans afin de voir le retour du groupe sous le nom de D.P.G. (Dogg Pound Gangsta) cette fois-ci dans l’écurie de Snoop Dogg, Doggystyle Record (Tha Dogg Pound étant resté la propriété de Death Row). Et comme tout le monde le sait, ce n’est pas si facile de quitter le label de Suge Knight… Une attente justifiée en somme. Lire le reste de cette entrée »