L.E.G.A.C.Y – Suicide Music (2009)

28 09 2009

  Ses derniers temps le collectif de la North Carolina, Justus League, traîne salement la patte au niveau de sa discographie. La colonne vertébrale que sont les Little Brother reste paralysé depuis « Getback » et ne semble, selon les principaux intéressés, pas prêt de revenir en studio sous cette même bannière avant une longue pause. Parti chacun de leur côté pour continuer en solo, Big Pooh vient dernièrement de sortir un énigmatique street album « Delightful Bars » sous quatre versions différentes alors que Phonte lui, semble bien mieux s’épanouir en poussant la chansonnette au sein des Foreign Exchange et en collaborant avec Zo! pour un délire 80’s. 9th Wonder quant à lui continue son bonhomme de chemin en fusionnant avec d’autres artistes et en produisant à droite à gauche même si 2009 aura été une quasi année fantôme pour lui. Sans jamais vraiment sortir de l’ombre causé par ces trois piliers, les autres rappeurs qui gravitent autour d’eux ont bien du mal à se faire entendre même lorsqu’ils arrivent à enregistrer et boucler leur propre solo. C’est le cas pour L.E.G.A.C.Y. qui a débarqué avec ses pensées noires dans son bon premier opus « Project Mayhem », dont la production était soignée par Khrysis et 9h Wonder, et qui n’a malheureusement pas pu plus explosé que ça. Le déclic n’a pas eu lieu malgré l’univers mystérieux dégagé par ce rappeur dont les influences vont de Rakim, Kurt Cobain et aussi du rock psychédélique de Jim Morrison dont il arbore fièrement le portrait sur son tee-shirt. Obstiné à nous sensibiliser à ses textes, il persévère quatre ans plus tard en plaçant avant cet été son deuxième album dans les bacs. Des gouttes de sang, une lame de rasoir, une femme à la veine tailladée, la pochette choc de « Suicide Music » laisse pensé à un album dépressif comme le fait si bien Cage ou à la limite d’un album penchant vers l’horrorcore, ce qui n’est absolument pas le cas. C’est juste que l’ambiance imposée y est aussi inquiétante par moment et que ce titre reflète l’esprit sombre de son auteur. Il en dévoile d’ailleurs un peu plus à ce sujet sur le morceau du même nom qui démarre l’opus. L.E.G.A.C.Y. s’est uniquement entouré de Khrysis pour celui-ci, et en condensant le tout en 11 morceaux, il rend ainsi cette suite plus appliquée et plus homogène. 9th Wonder n’est aucunement présent, mésentente ou simple choix artistique ce n’est en tout cas pas sans nous déplaire puisque Khrysis assure sans problème la thématique à lui seul. Suffit de se pencher sur l’énorme instru de « Bang!! » qu’on croirait extrait d’un vieux film d’horreur. On a peut être du mal à cerner l’album à la première écoute, mais si vous prenez le temps de l’écouter plusieurs fois certaines subtilités vous toucherons un peu plus. « Connector Man » et sa terrifiante guitare électrique frappe très fort, dommage que la voix et le style du rappeur manque un peu de charisme pour rivaliser avec celle-ci. A défaut de faire la une des médias, il s’en va donner sa propre opinion sur toutes ces paperasses réelles ou virtuelles qui parlent de tout et de rien (« The Age (Fish) »). « The Greatest » (Feat. Dasan Ahanu) était le premier extrait et on comprend pourquoi… le beat synthétique est entraînant et Leg y fait une excellente démonstration. Les trois gros invités sont sur un seul et même titre, « TKO ». Phonte, Chaundon et le boxeur de mot Sean Price sont la et posent sur ce morceau piqué à la morphine.

Entre un « Policia » qui fait lever son majeur envers l’uniforme ou un expérimental « Looking Glass » (dont le fond sonore nous rappelle fortement l’univers spatiale du dernier Kanye West), L.E.G.A.C.Y. délivre un peu tout ce qui lui tient à coeur et ce qui lui passe par sa tête torturé. Pas vraiment un cap dans sa carrière car on ne sent aucune évolution, peut être n’a-t-il aucune réelle ambition de ce côté la aussi, simplement le plaisir d’extérioriser ses pensées et de les partager à ceux qui voudront l’entendre.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :