Reks – More Grey Hairs (2009)

7 03 2009

Vous n’avez pas été rassasié de son excellent « Grey Hairs » l’an passé? Et bien le maître de cérémonie de Boston nous lâche une alternative à son précédent solo avec une suite qui n’en est pas vraiment une, mais qui s’inscrit plus comme un complément à ce dernier exclusivement disponible sur les plateformes d’Itunes. Dans une époque où il se fait plutôt rare de dénicher de talentueux rookies qui confirment leur statut sur long format, il est donc d’autant plus satisfaisant pour nous d’entendre cette seconde couche proposée par Reks. Les studios ShowOff, avec à sa tête Statik Selektah, ont bien sûr déniché les fonds de tiroirs qui n’ont pas été retenus sur le précédent, mais ont aussi rajouté quelques inédits ou encore misé sur ce remix de « Money On The Ave » avec Termanology.
Une mixture qui se fait beaucoup plus variée musicalement parlant vu que le patron, dont on a appris à épeler le nom, ne monopolise pas ici entièrement le projet. Une diversité de producteurs lui sert alors des beats bien street, tantôt avec une pincée de Soul et de Jazz, afin que Reks spit aisément comme à son habitude ses histoires, ses opinions, son quotidien. Nos oreilles bourdonnent encore de cette livraison surnaturelle de DJ Premier sur « Say Goodnight », et bien la moitié de Gangstarr avait semble-t-il fournit une autre recette miracle avec « Cloud 9 » sur laquelle Reks fait forte impression et s’approprie parfaitement cette étrange prod. pas du tout évidente à aborder. L’année 2008 a été marquée du sceau de Statik, qu’on apprécie ou pas l’artiste, ses multiples participations et contributions pour l’underground ont nettement mis en avant son travail et ceux pour qui il a bossé. Son second projet « Stick 2 the Script » a été salué par la critique et par DJ Premier lui-même qui le range 3ème dans son rang des albums 2K8. C’est sur le bon cru du label que revient Reks dans le morceau « Year of ShowOff ».

Le style et l’authenticité du rappeur dans ses tracks nous replongent à chaque instant dans ses valeurs qui ont forgé le Hip Hop. Prenons par exemple le cas du classieux « System », un morceau sans prise de tête qui sent bon l’amour de cette musique avec une très bonne production à l’ancienne de DJ G.I. Joe (ça ne s’invente pas!). Il revient intelligemment sur les divergences, le fossé qui s’est construit entre la scène underground et la scène mainstream avec « Play My Music » conçu simplement, mais toujours de manière accrocheuse par Statik Selektah. Des phrases qui coulent de source devant le micro et des émotions qui se font ressentir en nombre lorsqu’il aborde des thèmes plus tristounets, plus relationnels (« Dear Winter », « Goodnight & Goodluck », « Why Do We Say Goodbye »). Il y a cette si forte sensation nostalgique et apaisante qui se dégage de ses morceaux qu’on est forcément scotché derrière chacune d’elles comme sur cette prod de Dj Sprino « Light Of Mine ».

Une fois de plus Reks fait parler de lui en bien, sans grand chef d’œuvre, juste de petites perles, mais au moins sans aucun déchet à son actif. Alors qu’on baigne encore dans le bain onctueux de « Grey Hairs », Reks rajoute un peu plus de mousse avec un « More Grey Hairs » parfumé et léger comme une bulle.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :