Snowgoons – Black Snow (2008)

12 07 2008

L’équipe de producteurs allemands connu sous le blaze de Snowgoons n’a pas fini de vider son chargeur de German Luger l’an passé. Vous étiez, à juste titre, un bon nombre d’Hip Hoper a succombé sous l’impressionnante avalanche de collaborations et ses morceaux dynamites qui en résultaient. Quelques mois auront suffi pour rechausser les skis et repartir sur la piste d’un album frigorifique baptisé « Black Snow » et toujours épaulé par le charismatique label Babygrande Records. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore l’aventure des Snowgoons résulte d’un effet boule de neige; une rencontre avec Virtuoso à Boston engendra la connaissance de Jus Allah, Chief Kamachi, et ainsi de suite la connexion avec le who’s who de l’underground eastcoast était faite. Les beats de ce combo étant plus qu’alléchant on comprend l’engouement et l’acceptation de tous ces rappeurs à venir lâcher dessus quelques verses. 

Pour ce nouvel épisode Det, DJ Illegal, Torben et DJ WaxWork ont une fois de plus vu les choses en grand en planifiant un nombre impressionnant de guests et des combinaisons qui s’annoncent tonitruantes. Un « Black Snow » qui laisse d’ailleurs, par rapport à son prédécesseur, davantage la parole à des rappeurs moins connus ce qui permet de nous faire découvrir quelques artistes qui jusqu’alors on ignorait l’existence. C’est le cas notamment de Viro The Virus qui débarque du New Jersey et qui fait une bonne impression avec « Starlight ». Un MC sûrement déniché par l’intermédiaire de Reef the Lost Cauze, car il provient du même endroit et il a déjà travaillé avec lui. Ce dernier qui justement revient épater la galerie en solitaire sur ce disque avec le single « This Is Where The Fun Stop » bordé de scratchs et d’une boucle royale de violons. Les productions sont dans la continuité de ce qu’ils faisaient lorsqu’on les avait quittés en 2007, une ambiance pesante, glaciale, lourde, agrémentées pratiquement à chaque fois d’une mélodie piano ou violon, voir les deux. Point fort et point faible à la fois, car si l’esprit et la ligne musicale baignent un peu souvent dans la même mouvance, sur la longueur cette répétition sonore devient presque fatigante et laisse échapper notre concentration.

Néanmoins, cette compilation apporte, non pas une bouffée d’air, car il n’y a rien de bien nouveau, mais un peu plus de vivacité, d’énergie à un Hip Hop qui les délaisse trop par moment. La voix de quelques goons apparaissait déjà sur « German Luger »; des pionniers comme Edo G, El Da Sensei n’ont pas hésité à revenir poser sur ce dernier. Par contre, les nouvelles têtes renommées présentes ici ont carrément déboulé en masse pour des associations qui rime avec déflagrations. Le titre éponyme en est le principal exemple; Mettez Ill Bill et Apathy derrière un micro, et la terreur s’installe avant d’assurer le carnage. Le premier extrait « The Curse » avec King Magnetic, Charon Don et Reef est aussi l’un des plus percutants morceaux de « Black Snow » avec encore et toujours une boucle angoissante de violons. Les Smif-N-Wessun nous rejouent les « Casualties of War » qu’ils avaient déjà évoqués avec l’ensemble du Boot Camp Click, R.A. The Rugged Man a sorti son ‘ski mask’ pour fait son « Hold Up », la vie de psycho n’est jamais bien loin lorsque Sick Jacken et Cynik traînent dans les parages. Killah Priest, Main Flow, Defari, Supastition, Outerspace, Doap Nixion, Slaine, Singapore Kane, Pacewon, Boom bap Project, J. Sand,… autant d’artistes qui plane sur multiples albums de l’underground et qu’on retrouve tout au long de cet album.

Une bonne petite gifle mise en ce milieu d’année par cette équipe de producteurs qui apparemment ne joue qu’avec de grands artifices et fournit à volonté de la poudreuse à sniffer par les tympans.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :