2 Pistols – Death Before Dishonor (2008)

15 06 2008

 

« Et pourquoi pas moi? » Il est évident qu’avec ces dernières années, bien que l’industrie soit apparemment ‘en crise’, les États-unis ont prouvé qu’ils pouvaient toujours faire des miracles. Le rêve américain, la gloire du jour au lendemain, beaucoup veulent y goutter mais une poignée seulement la tèteront. Et pour combien de temps? Ça peu importe, la seul question que se posent ces jeunes rêveurs c’est « pourquoi pas moi? ». En voyant la réussite des Soulja Boys, Flo Rida, Mims et compagnie il y a de quoi avoir la volonté d’essayer quelque chose pour avoir son album distribué dans tout le pays. La déferlante continue cette année avec une fois de plus un floridien de souche, haut de 19 piges, qui vient tenter sa chance avec son premier album « Death Before Dishonor » (Republic/Universal Records). La musique comme seul échappatoire, Jeremy Saunders aka 2 Pistols est un des nombreux clients ayant tranché parmi deux issues aux destins opposés. Des parents en prison, tombé lui même pour des histoires de drogues, la page malsaine de sa vie s’est tournée dans sa tête dès lors qu’il a vu en lui le potentiel pour devenir rappeur. 

Mi-Juin on découvre donc dans les bacs l’étendu de son savoir faire au travers de cet album. Si Flo Rida vous avait déjà laissé un goût amer, malgré deux ou trois trucs à se mettre sous la dent, autant vous prévenir tout de suite que votre jugement va empirer. A première vue avec l’équipe de la J.U.S.T.I.C.E. League on pouvait s’attendre a du lourd vu ce qu’ils avaient lâché à Rick Ross y’a pas longtemps, mais apparemment la sauce ne prend pas ici. Première exemple flagrant sur [i] »Let’s Ride »[/i]: une production magnifique qui malheureusement est nettement gâché par le style du rappeur qui semble ne pas collé avec le beat. Filez du XXL a un enfant et il va nager dedans, c’est un peu cette impression qu’on a en écoutant ce morceau. Autre exemple avec [i] »She Got It »[/i]: on est d’accord pour dire que l’apparition de T-Pain suffit pour faire le hit du moment (qu’on apprécie ou pas), ici on obtient une sorte de « Love In this Club » encore plus soporifique. 2 Pistols s’en sort d’ailleurs bien mieux lorsqu’il dégaine en solitaire avec un [i] »Been Throwin Money »[/i] bien heavy qui doit s’entendre à répétition dans les boites de Miami. Chose qui devrait également arrivé au second single [i] »You Know Me »[/i], en compagnie de Ray J, chanson légère qui passe aisément en ce temps estival. 

Le reste oscille dans le plus ou moins écoutable, des titres aux sonorités sudistes sans grands artifices qui trouveront sans nul doute leurs auditeurs. « Death Before Dishonor » est un opus comme il en sort des centaines chaque année aux USA, avec son envie de crée la sensation. Peu convaincant et faute de titre phare (malgré une tentative reprise version 2008 du tube « Flex » de Mad Cobra), l’album ne marquera pas les esprits et ne fera que quelques rotations dans votre poste. 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :