Mr J. Medeiros – Of Gods And Girls (2007)

31 03 2007

L’aventure des The Procussion est belle. Ces trois artistes Hip Hop jusqu’à l’os comptaient bien faire parler d’eux en quittant leur Colorado Springs natale pour la cité des anges. Ca n’a pas manqué ! Car avec leur style hors du commun et un premier opus surprenant, ils ont tout de suite été entendu et signé par le légendaire label Rawkus Records. Bien que cette structure n’ait plus l’ampleur et l’effervescence d’antan, il n’en perd pas moins sa crédibilité niveau recrutement, trouvant toujours des talents sans comparaison. Mr. J.Medeiros, Stro the 89th Key et Rez en font partis et ils sont devenus l’année dernière avec 5 Sparrows for 2 Cents, les piliers de la renaissance du mythique label.

Dix ans après la création du groupe, le rappeur Mr. J.Medeiros décide de lâcher son propre album solo en Juillet 2007. Non, le groupe n’est pas disloqué pour autant, juste que comme toujours, un artiste a parfois besoin de délivrer un projet plus personnel, sans concession, mené de bout en bout avec toutes ses idées. Of Gods And Girls voit donc le jour toujours chez Rawkus Records, et dès la première écoute, on est bluffé. Certains albums ont du mal à nous faire plonger directement dans leur ambiance, de rares autres comme celui la ont la faculté de nous faire voyager dès les premières mesures. Un voyage pas si paisible qu’on pourrait le croire puisque quelques perturbations textuelles viennent chambouler et frapper de plein fouet la conscience des auditeurs. On pense notamment à cette histoire vraie qui vous noue la gorge, qu’il narre sur « Constance », dénonçant ainsi le trafic d’humains, la pédophilie et l’atrocité de la pornographie internet liée à cela. Un sujet sensible, tabou qu’on n’a vraiment pas l’habitude d’entendre de la bouche d’un rappeur. D’ailleurs il l’a si bien raconté qu’on en a même parlé aux infos sur la chaîne CBS lors d’un reportage sur le sujet. Vous savez désormais quoi vous attendre avec J.Medeiros, un rappeur hors de la tendance, avec des thèmes et des écrits qui lui tiennent à coeur, tous finement abordés.

Un vrai Hip Hoper dans l’âme, puisqu’il est à la fois rappeur/producteur (depuis le lycée) mais a aussi été graffeur (pour l’anecdote sur « Call You » on entend une petit son de spray), DJ, ou encore un féroce freestyler lors de battles. Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’il est également un grand humanitaire de part ses multiples actions (Americorps, association pour des logements, etc…) et défend donc ainsi farouchement les droits de l’homme (comme il l’a montré sur « Constance »). Une diversité d’expériences qui font la force de ses paroles. Côté productions l’album est superbement bien servi, ça reste dans l’esprit The Procussions avec une pointe plus personnelle. Une musicalité qui charme nos oreilles enthousiasmées par les pistes qui défilent une par une. Mr. J.Medeiros met la main à la pâte lui-même pour certaines, tel le non-stop et percutant « Keep Peace » dans lequel il démontre toute l’efficacité de son flow. D’autres viennent aussi de son acolyte Stro comme « Money » (Feat. Pigeon John), ou encore d’Illmind qui se charge du magnifique « Change », où les Strange Fruit & Rez se donnent la réplique sur une douce boucle de guitare. On dénote également la participation toujours remarqué et génial de 20Syl (des Hocus Pocus) qui apporte sa french jazzy touch sur « Amélie » et « Half A Dream ».

L’énergie et l’envie que dégage Medeiros derrière le micro transpire des enceintes. Cette dépense mêlée aux douces mélodies soulfuls nous plongent dans ses textes comme dans un nouveau monde.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :