Big Noyd – Only The Strong (2003)

12 10 2006

1996
Présent sur tous les premiers opus de Mobb Deep, Big Noyd y fait une forte impression et se voit désormais contraint de subir le poids du titre de futur espoir du QB, voir de New-York, sur ses épaules. Cependant après son premier essai ‘Episodes of a Hustla’, le succès escompté était fortement en dessous de la barre. Mais tout ceci a une raison ; étant a ce moment là à la case prison, il n’avait guère son opinion à dire sur les morceaux choisis et le label Tommy Boy a fait comme il le sentait. Cela n’empêchera guère les amateurs du rappeur de considérer ce début comme un classique.7 ans plus tard…
Pourquoi autant d’attente,… tout simplement dû une nouvelle fois par un passage derrière les barreaux et à sa sortie, il n’avait pas du tout l’état d’esprit pour ressortir un nouveau projet. Cela a donc pris quelques années afin qu’il se relève et qu’il reprenne le mic pour enfin lâcher au label Landspeed le meilleur de lui même, ‘Only the Strong’ (2003), comme il le titre. Cette fois-ci Big Noyd est maître de son projet et une chose est sûr c’est qu’il a toujours l’appui de ses frères du block.

Havoc, lui, produit comme à son habitude des sons bien calibrés qui nous plongent dans les dires voyoucrates du rappeur. Le glacial ‘We Gangsta’, le percutant ‘Watch Out’, l’émouvant sample de guitare de ‘All 4 the Luv of the Dough’ avec Prodigy ou encore ‘Invincible’ (où viennent le suppléer les Infamous Mobb, Shamika Rodriguez et la voix coloré de Chinky) sont autant de morceaux qui sentent la nostalgie, le béton et les embrouilles. Son comparse Prodigy se retrouve quant à lui aussi sur le morceau ‘Something For All That’ (produit par Big Noyd himself) mais crache également son venin sur ‘Shoot ‘em Up (Bang Bang) Part 2’, suite au premier morceau aussi réalisé par Alchemist qui a fait un travail remarquable sur cet opus.

Après avoir samplé ici des vieux groupes R&B/Soul comme The Deele (le groupe de Babyface et LA Reid) ainsi que The Intruders sur les deux ‘Shoot ‘em Up’ part 1 et 2 il vient mettre le feu avec quelques touches de piano sur ‘Air It Out’, où Noyd et Havoc n’ont plus qu’a poser leur voix tranquillement pour un morceau qui fera date, tout comme sur l’électrique ‘Noyd Holdin’ It Down’ qui vous forcera à hocher la tête. On peut aussi y entendre PMD, le groupe V12 ou encore Shakim qui posent leur voix sur ce projet.

Bien que la plupart du temps ses lyrics ne soient pas d’une futilité certaine, Big Noyd a cette faculté d’exprimer ses sentiments, son monde, son histoire avec les bons mots avec un flow acéré qu’on lui connaît depuis son fameux couplet sur « Give Up The Goods (Just Step) », et c’est ce qu’il nous a concocté tout au long de cet album.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :