DL Incognito – Organic Music for A Digital World (2006)

12 08 2006

En ce mois d’Août 2006, la pluie recouvre une grande partie de la France et voila qu’on se retrouve avec des températures nous donnant des frissons tel un jour d’Automne. Désagréable, surtout lorsqu’on est en vacances pour la plus grande majorité des francais. Un climat de morosité s’installe en regardant à travers la fenêtre où les gouttelettes viennent s’y cogner. Rester dans son plumard est alors la meilleure des choses à faire. Insérer un CD sur votre platine, laissez vous bercer et voyager aux travers l’univers d’un l’album, y’a que ça de vrai.

Pour ma part je vais tester le nouvel album de cet artiste canadien appelé DL Incognito, que j’avais déjà découvert sur une compile où venait se cotoyer tout plein de rappeurs en herbe comme MF Doom, Braille, Giant Panda, Sabac,… ‘Organic Music for A Digital World’ (Nine Planets Records) est son troisième opus, mais pour en arriver là, il est passé par bien des showcases, des collaborations sur mixtapes et autres émissions de radio locale pour ainsi se forger un nom dans sa contrée caribouté.

Déterminé à se faire une place, il nous invite dans son monde avec son premier single ‘Live In My Element’. Des beats d’une qualité certaine qui n’ont rien à envier aux plus grands. Pour s’en rendre compte suffit d’écouter le premier morceau ‘Welcome’ qui nous met tout de suite dans le bain, et ses productions venues d’ailleurs nous ramènent un parfum d’underground agréable à souhait.

Dans l’hexagone on connait peu de chose au hip-hop canadien, pourtant si proche de leur voisin yankee. Cet album en est la parfaite occasion pour s’y interesser. Un flow, des punchlines et des lyrics consciencieux qu’il maitrise et débite sans restriction, DL Incognito a tout pour vous impressionner. E en plus de cela, il produit lui même ses morceaux et là aussi il est talentueux le garcon. Un album efficace qui vous redonne le sourire et du punch quand tout va mal, mais c’est surtout le genre de disque où l’on se dit qu’il est vraiment dommage que ces rappeurs indépendants ne soient qasiment pas reconnu par les médias.

Peu importe le climat qu’il fait dehors finalement, DL Incognito nous a sorti ses crayons de couleur pour nous colorer ainsi son univers. Capable de nous faire des sons bien lourd tel ‘Surplus’, le révolutionnaire ‘The Masses’, il vous envoutera sans nul doute par un certain ‘Ups & Downs’ plus qu’excellent, ou vous emouvera encore par le touchant ‘Nine month’ et ‘Two Chicks’.

Chaque morceau apporte son lot de sensations. Que dire de plus si ce n’est qu’après avoir eu un coup de coeur en début d’année pour le nouvel album des Cunninlynguists qui a plu à une majorité d’entre vous, je vous recommande vivement le disque de ce rappeur qui espérons-le aura une plus large réputation à l’avenir. Et encore merci pour cet album!

( « _’ )

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :