Akir – Legacy (2006)

15 03 2006

 Immortal Technique Presents… Ce petit bout de phrase en dis long et impose forcément l’auditeur à jeter une oreille avertis sur ce nouveau talent mis en avant par le charismatique leader de Viper Records. La dernière fois qu’on vous parlais d’Akir c’était lors de son apparition remarqué sur la BO du documentaire Live From New-York avec le titre « One Day »; The Source et XXL l’ont également vite repéré et en ont parlé dans leurs fameuses rubriques des nouveaux talents. Akir fait partis de ses rappeurs prometteurs qui risque bien de faire l’actualité des prochaines années, mais avec ce premier album « Legacy » (Viper Records/Babygrande) cela risque bien d’être plus tôt que prévu.

Très loin des discours proposés par la majorité des rappeurs du moment, Akir est dans la pure lignée de son mentor Immortal Technique, avec des textes acérés sur la politique, l’histoire et la société. Sa vision des choses et sa façon de les raconter n’est pas sans nous rappeler un certains Nas. La comparaison peut paraître trop grande mais à l’écoute d’un morceau comme [i] »Apocalypse »[/i] (Produit par

Fyre Dept), la ressemblance saute aux yeux. Inspiré notamment par les fines plumes de Slick Rick et Rakim, ou encore les flows atypiques de Q-Tip et Kool G Rap, Akir arrive a créer sa propre sensation, son style, avec un univers à la fois mélodieux, intense, et percutant.

Dérangeant, créant la polémique à l’image de « Politricks » qui torpille totalement les hauts placés, on comprend tout de suite pourquoi Immortal Technique l’aide à se faire un nom. Quand les deux se rencontrent cela donne le sulfureux [i] »Treason »[/i] (Produit par Dj Static).

[b] »They be manipulatin/ Politicians delegatin

Task of perpetratin/ Sounds like Satan makin

Racist statements/ Of abomination

Niggaz pray to something sacred/ Waitin for that force to save tem

Instead of savin/ And movin destinations

Property papers/ Waitin on your forty acres

Till you old and ancient/ Swole and achin

While the whole is graping/ To cake and make a way in

I pray to GOD/ But all the amens

In the world/ Will never make your aim win »[/b]

Les productions sont vraiment réussie, sans grands artifices elles apportent exactement cette touche émotive qui colle aux textes du rappeur ([i] »So Much »[/i] produit par Dj Infinite) ou amènent parfois l’énergie qui les enveniment, comme par exemple sur les productions de son frère Southpaw ([i] »Grind », « Mood Music »[/i],…). Les invités sont peu nombreux mais de choix, à l’image entre autres de Abiodun Oyewole du mythique groupe des Last Poets qui vient dire quelques mots sur le très bon [i] »Kunta Kinte »[/i], ou encore de Jean Grae qui avec Akir, refont le monde à leur façon sur [i] »Tropical Fantasy »[/i]. 20 morceaux, dont l’énorme bonus « The Louisiana Purchase » avec Mojo, Poison Pen, et Immortal Technique, un premier album « Legacy », et un artiste: Akir, dont on a pas finis d’entendre parler.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :