Welcome to tha Chuuch: Da Album (2005)

11 01 2006

Après une série de mixtapes du même nom, le Bigg Snoop Dogg nous présente ce qui en résulte à savoir: ‘Welcome To Tha Chuuch – Da Album’ (DoggyStyle Records/ Barclay). Ne vous y méprenez pas, ce n’est en aucun cas un album solo de Snoop Dogg, ni un best-of de ses tapes et encore moins seulement un album rap à proprement parler, il s’agit plutôt d’une compilation de morceaux interprêté par sa clique du DPGC et de son label Doggystyle Records.Un univers musical mélangeant Hip Hop, smooth RnB et des sons funky west coast, où l’on y découvre des nouveaux artistes tel que le groupe 9 Inch Dix (alias ‘les b*tes de 20cm’) sur l’énergique et funk « Just The Way You Like It » produite par Sooplafly. Le posé « Smokin’ All My Bud » (qui devait être sur ‘R&G’ à l’origine), titre reflétant bien l’ambiance qui s’en dégage, nous dilaterait presque les pupilles. Enfin bref,… revenons à nos chiens. Dans le même registre, James et J.Black nous délivrent respectivement en solo le son velour de « Remember Me » et le nostalgique « Sunshine ».

Dès le début du disque, « Sisters N Brothers » donne le ton de l’album, à savoir un esprit de paix, de pardon, de réunification, chose assez explicite sur la pochette où Snoop Dogg semble prêcher la bonne parole. Autant dire que cette compilation est le fruit de la fameuse Westcoast Conference que Snoop a présidé l’an dernier. Justement il en est question de réunification ici puisque cet album marque avant tout le retour du DPGC. On peut justement entendre RBX, Lady Of Rage sur « Notorious DPG » mais surtout Daz Dillinger, Kurupt, Snoop Dogg épaulés de Nate Dogg, autrement dit la dream team sur un même morceau, qui de plus est la tuerie qui sort du lot. Le touchant « Real Soon », avec une pensée pour Stanley ‘Tookie’ William , produit par Battlecat est une petite claque musicale, samplant au passage le crooner de Philadephie Harold Melvin et son tube « Hope That We Can Be Together Soon ».

On prend les mêmes hormis Nate Dogg et on recommence sur « We West Coast », qui détermine définitivement le retour en force du trio gagnant. Aux manettes de ces 13 productions on retrouve donc Battlecat, mais aussi Josef, Jelly Roll, Terrace Martin (qui avait notamment produit « Joystick » des 213), mais également Soopafly, Larance, LT Hutton, ou encore Shon Lawon. Une autre personne attire particulièrement notre attention, il s’agit de Tiffany Foxx qui ne vous laissera pas indifférente avec ses club bangers que sont « Shake That S*** » ou « Can’t Find My Panties » mais qui aux vues de l’album, semble gacher l’ambiance musicale.

Après son ‘R&G’, Snoop Dogg n’a pas mis longtemps à retourner en studio avec ce disque, qui plaira sans nul doute à un large public, et le chien de Long Beach n’est pas prêt de prendre sa retraite. Car que se soit sur un plateau de cinéma (dernièrement avec Boss ‘N Up) ou ses multiples collaborations vocales, il reste une valeur sûre sans arrêt sollicité, renouvellant projet sur projet et prévoit même de sortir fin 2006 un autre solo provisoirement intitulé ‘The Blue Carpet Treatment’ ainsi que le très attendu disque des DPGC!


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :