Smif N Wessun – Reloaded (2005)

11 10 2005

Voilà enfin la dernière chronique de la série d’albums qu’a lancé Duck Down Music ces derniers temps. Après Buckshot et Sean Price, c’est au tour du duo de Brooklyn Smif N Wessun, membres du collectif Boot Camp Clique, renommé alors en Cocoa Brovaz (suite a un différend judiciaire avec la célèbre marque de pistolet) sous lequel ils ont enregistrés leur second opus ‘The Rude Awakening’. Désormais appelés Tek N Steele, ils nous dévoilent leur troisième album, ‘Reloaded’, qui succède au classique ‘Dah Shinin’ sorti en 1995. L’enjeu était donc de taille. En effet, voici la 3e sortie estampillée Duck Down dont la série a commencé cet été avec ‘Chemistry’ et ‘Monkey Barz’ comme tu l’as dit Bobby. Les Tek & Steele reviennent à point nommé finir la série avant d’enchaîner sur le prochain disque du Boot Camp prévu pour d’ici quelques semaines. Les productions de ‘Reloaded’ sont signées Da Beatminerz et Khrysis pour ne citer qu’eux, avec au programme quinze balles perforantes.

Justement dès le début une de ces balles quitte le barillet, qui n’a pas rouillé malgré les années passées, et vous perfore les oreilles de plein fouet avec « Reloaded » où chacun leur tour Mister Smif et Mister Wessun lâchent avec verve leurs lyrics sur une mélodie au rythme rapide rappelant quelques peu les morceaux dance des année 80. L’album en lui même est un pur produit BCC, et des morceaux comme le puissant « War » avec en fond des bruitages de l’armée, ou le « Warriorz Heart –Gang Bang » en combinaison avec les provoquant Dead Prez, montre encore toute leur volonté, les efforts fournis et surtout qu’ils n’ont rien perdu de leurs lyrics politiquement engagés. Côtés invités, pas mal de surprises qui apportent un peu de poudres à canon. D’abord l’entourage, Heltah Skeltah (sur « My Timbz Do Work »), Buckshot sur « City Of God » voire carrément le Bootcamp au complet (« Get Back ») . Outre les Dead Prez, on citera Talib Kweli mais surtout Toni Touch pour la touche latino qui embrase « Ya Undastand Me ? ». Nos deux tontons flingueurs ont su bien s’entourer, ce qui ne les empêche pas pourtant de s’affranchir d’autres bombes de balle comme « Sick Em Son ».

Tek et Steele nous ont donc concocté un bon album, avec des invités de marque le tout sur une palette musicale variée avec des samples aussi bien soul/jazz ou reggae comme sur le solide « A Hustler’s Prayer ». Pas aussi puissant que ‘Monkey Bars’ de Sean Price, les ex-Smif’N Wessun ne décevront pas leurs fans de la première heure. En tout cas ceci amorce plein de bonnes choses en ce qui concerne les futures sorties du Boot Camp.

Chronique de Bobby_Milk et Sagittaire


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :