Prince Paul – Hip Hop Gold Dust (2005)

3 10 2005

Prince Paul, pour la plupart des jeunes d’aujourd’hui écoutant du hip hop ce nom ne leur dit rien ou alors ils en ont déjà entendu parlé mais ne savent pas exactement qui il est et quel long parcours il a eu dans ce milieu musical. Cet album sera l’occasion de le rappeler car « Hip Hop Gold Dust » est une compilation de morceaux inédits, oubliés, rares produit par Prince Paul lui-même.

Ne vous attendez surtout pas à voir des artistes de la nouvelle vague actuelle, car en à peu près trente ans de carrière de producteur, Prince Paul a collaboré avec des grands noms même si celle-ci n’a cessé de connaître des hauts et des bas, et c’est sûrement la raison pour laquelle il est amplement sous-estimé. Mais la véritable raison, celle qui lui a fait un nom et celle qui l’a aussi fait chuté, est sans aucun doute son originalité, sa créativité, son refus au conformisme, le fait qu’il ne se soit pas résigné en tant que producteur à sampler que des morceaux Soul, Funk, Jazz mais aussi chercher des vinyls rock, B.O de films et autres génériques télévisés. Et ça il est l’un, pour ne pas dire le, premier à faire ce genre de démarche.Voyons les principaux artistes présent sur cette galette et l’histoire de leur collaboration avec Prince Paul :

Tout d’abord le morceau inédit intitulé « Stet Live WNYU » de Stetsasonic, anciennement appelé Stestson Brothers (composé de Daddy-O, D-Lite et de Grand Supreme puis par la suite d’une nouvelle recrue celle du DJ Paul Huston à savoir Prince Paul, ce sera donc ses débuts en groupe). Le groupe s’élargira même jusqu’à six membres avant leur signature sur le label Tommy Boy d’où naîtra le premier album de Stetsasonic, « On Fire » sortie en 1986. Mais le fait qu’il n’est pas un rôle majeur sur la ligne artistique en tant que simple DJ, le poussera a aller voir ailleurs. Et c’est ce qu’il fait un an plus tard lorsque son ancien camarade de lycée Maseo, avec lequel il organisait des soirées, quand celui-ci lui proposa de collaborer avec ses amis : Trugoy et Posdnuos qui formèrent De La Soul.

C’est ce qui nous amène donc à parler de ce groupe, mondialement connu, reconnu et encore d’actualité de nos jours puisqu’ils ont sortit en 2004 « The Grind Date », et de ce morceau inédit « My Mindstate ». Prince Paul trouvera en cette collaboration une parfaite osmose musicale, mais malgré cela, le groupe voit la porte de tous les labels se refermer sauf celui de Tommy Boy. Le succès du groupe ne se fait pas attendre surtout avec l’album « Three Feet High And Rising » sortit en 1989, bourré de samples originaux : comptines enfantines, jeux télévisés,… Prince Paul, sollicité par divers groupes et artistes comme Third Bass, Big Daddy Kane, MC Lyte, Boogie Down Productions ou encore Queen Latifah, décide alors de quitter définitivement Stetsasonic. Mais après avoir produit les trois premiers albums de De La Soul, suite à diverses divergences, Prince Paul décide là aussi de s’écarter du groupe.

Ayant néanmoins de la reconnaissance il a dut mal en tant que producteur a se faire une véritable place au sein d’un groupe. Il créer alors en 1991 son propre label Dew Dew Man Records, signe un accord de distribution avec Def Jam, et avec cette nouvelle étiquette il recrute un certains nombre d’artistes pour former le groupe Resident Alien. Ils enregistreront l’album “It Takes a Nation of Suckers to Let Us In”, oeuvre qui par les péripéties de trois indiens débarquant à New-York raconte surtout les problèmes d’immigration et de racisme sur le territoire américain. Mais, car il y a un mais, cet album ne verra jamais le jour et retournera dans les placards de Russell Simmons, car à cette époque Def Jam veut se racheter une image politique après les albums de Public Enemy. Ce qui causera la chute du label de Prince Paul. Tout ça pour dire que deux morceaux de Resident Alien, totalement introuvables autres parts sont sur ‘Gold Dust’ : « Shakey Grounds » et « Alone ».

Après tant de désillusions, il trouve néanmoins un autre projet en compagnie d’un autre producteur qui lui vient tout juste de connaître la gloire, il s’agit de RZA. Ils créent alors ensemble les Gravediggaz avec Fruitkwan, ancien Stetsasonic, et Too Poetic. Ce groupe connaîtra un véritable succès de part leur style horrorcore et Prince Paul sortira en 96 son premier album solo intitulé « Psychoanalysis : what is it ? ». Prince Paul nous fait donc profiter de deux de ses productions avec Gravediggaz, « Don’t Be Afraid », « Constant Elevation », ainsi que deux productions pour lui-même : « Sucker For Love », « Prince Paul vs The World ».

Outre les artistes présentés ici on peut également trouver des productions de Mr Paul Huston pour The Last Emperor, Sha Of Horror City, LA Symphony, Justin Warfield, May May, Biz Markie et Chubb Rock. Vous l’aurez compris ‘Gold Dust’ est un petit bijou remplit d’unreleased, de morceaux rares, dénichés tout au long de la carrière d’un DJ précurseur qui a marqué l’histoire du Hip Hop, ce qui ravira sans nul doute les vrais fans.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :