Master P – Ice Cream Man (1996)

6 09 2005

Master P a déjà sortis quatre skeuds avec le label qu’il a créé, No Limit Records, mais à force de pousser maintes et maintes portes sur la West Coast pour booster et buzzer ses albums, il parvient à décrocher un contrat avec Priority Records sous lequel sort en 1996 Ice Cream Man, qui sera sans nul doute l’un de ses meilleurs albums.Nettement influencé par son vécu sur la côte, on y retrouve tous les ingrédients d’un opus made in California avec de longues touches de synthé, un tempo assez lent collant parfaitement aux lyrics de Master P qui traitent exclusivement de drogue, crimes, et autres « loisirs » du hood. P étant assez critiqué par son côté restreint de lyriciste, il faut par contre admettre qu’il a une certaine qualité à retranscrire ses histoires, de nous créer un visuel à ce qu’il raconte et comme on pourrait parler d’un album à thème sur la drogue et tout ce qui l’entoure, car ici ice cream est une métaphore symbolisant le crack, cela change tout.

On s’en rend bien compte avec ses lyrics dans la track « Mr. Ice Cream Man », “Before jumpin the game lets get one thing understood, If you sellin that ice cream ya got to make sure it’s good” avec au début une petite mélodie signifiant que le « marchand de glace » arrive, le tout samplant une mélodie de l’ancien groupe de Dr Dre le World Class Wreckin’ Cru, et après avoir fait sa distribution il nous plonge dans un climat de violence avec « Time For A 1-8-7 », autrement dit c’est l’heure d’un meurtre.

Comme la plupart des albums sortit chez No Limit, on en a pour son argent vu la longueur de ceux-ci, et celui la ne déroge pas à la règle avec plus d’ 1h20. Mais P sait également se dévoiler personnellement en parlant de ses déboires et tout ce qu’il en risque dans le milieu de la drogue à sa mère sur « No More Tears ». L’autre tuerie présente est le morceau en feat. Mia X « Bout It, Bout It 2 » produite par KLC, du pur gangsta rap, « Bout It » signifiant le contraire de fake, Vrai. Numéro 2 car la première version de se morceau était présent sur l’opus classique du groupe TRU composé de ses frères C-Murder et Silkk, True sortis en 1995.

La plupart des productions sont signées par le groupe Beats By The Pound, et c’est justement ce qui fait tout le charme de Ice Cream Man qui fait partie des merveilleux albums ayant contribué à la réputation et aux fondations de l’Empire No Limit. A posséder ou à écouter au plus vite.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :